Protéger les eaux souterraines et les captages d'Île-de-France pour une bonne qualité d'eau du robinet

Rassemblant les analyses de l’Agence régionale de santé, de la direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie, de l’agence de l’eau Seine-Normandie, et en partenariat avec la direction régionale et interdépartementale de l’alimentation de l’agriculture et de la forêt, ce document fait un point de la situation rappelant d’où vient l’eau des Franciliens et les menaces qui pèsent sur les eaux souterraines qui participent à l’alimentation en eau potable de l’Ile-de-France.

Suite à un courrier de l'ARS, vous pouvez consulter, en fichiers joints  la plaquette et le dépliant visibles sur le site "Eau de Seine Normandie".

 

Une réunion de présentation sur le dispositif COMEDEC  (communication électronique de données) a eu lieu le jeudi 2 octobre au sein de la Préfecture des Hauts-de-Seine.

Cette rencontre a permis de présenter le dispositif aux communes . Cette communication électronique de données a pour objectif la vérification sécurisé des données de l'état civil afin de permettre à l'usager une simplification des démarches administratives pour l'état civil et les passeports.

Le Secrétaire général, Christian POUGET a accueilli  Vincent MAZALAIGUE, Secrétaire général du Ministère de la justice, Remy SAUDREAU du pôle service de confiance  de l'Agence Nationale des Titres Sécurisées (ANTS), Jean-Baptiste VESPIERS chargé de mission à l'ANTS et Didier LEFEVRE du Conseil supérieur des Notaires.

 

 

 

Après une présentation détaillé du dispositif que vous pouvez consulter en fichiers joints, des témoignages des villes de Rueil-Malmaison et Levallois ont permis d'illustrer de manière concrète le système COMEDEC.

 Paris, le 27 septembre 2014

 

Chers amis du Défenseur des droits,

 

 

En juillet, je vous avais informé du départ, imposé par la lettre de la loi, des trois adjointes qui entouraient Dominique Baudis depuis juillet 2011. C'est à regret que je me suis vu dans l'impossibilité de les renouveler alors qu'elles avaient accompli excellemment leur tâche.

Aujourd'hui, je suis en mesure de vous faire connaître les trois personnalités que j'ai choisies pour assurer les missions d'adjoints et d'adjointes auprès de moi.

Dès juillet, j'avais renouvelé les fonctions de Bernard Dreyfus, délégué à la médiation avec les services publics.

Sur ma désignation, le Premier ministre vient de nommer par décret l'adjointe, Défenseure des enfants et l'adjoint en charge de la lutte contre les discriminations et pour la promotion de l'égalité.

Mme Geneviève Avenard, administrateur territorial hors classe, actuellement directrice générale de l'association Acodege, sera mon adjointe, Défenseure des enfants, vice-présidente du collège compétent pour les droits des enfants.

M. Patrick Gohet, inspecteur général des affaires sociales, qui fut pendant plus de vingt ans directeur de l'UNAPEI, sera mon adjoint en charge de la lutte contre les discriminations et de la promotion de l'égalité, vice-président du collège compétent pour la lutte contre les discriminations.

J'ai pressenti pour la déontologie de la sécurité une magistrate du Parquet général de Paris. Son détachement auprès de moi sera soumis au Conseil Supérieur de la Magistrature dans sa prochaine séance.

L'équipe que constitueront les adjoints, le délégué général, le secrétaire général et le directeur général des services va s'atteler à mettre en œuvre les orientations que j'ai assignées depuis quelques semaines à l'action du Défenseur.

Il s'agit évidemment de poursuivre ce que Dominique Baudis a réussi : un système efficace de protection des droits fait de compétence technique, de procédures rigoureuses et d'une homogénéité dans le traitement de tous les types de réclamations individuelles.

Cependant, les délais de traitement devront être raccourcis, en accroissant la « productivité » des services. Les systèmes d'information Agora version 1 et version 2, qui sont de belles réussites, devraient y contribuer en permettant de tenir un  véritable « tableau de bord ».

On sait que néanmoins, le Défenseur des droits manque de notoriété, que beaucoup de droits sont mal connus et que de nombreux publics n'ont pas conscience des voies qui sont à la leur disposition pour rendre effectifs des droits méconnus ou bafoués.

J'ai donc défini comme une priorité l'autre mission du Défenseur des droits, la promotion des droits et l'accès au droit.

Cela passera par une réorganisation des services permettant de créer une force de proposition et d'action alliant études, recherche, partenariats, communication, relations internationales et réformes.

Quant aux différentes catégories de droits dont nous assurons la protection, j'ai déterminé quelques accents majeurs.

Dans notre société marquée par la multiplication des conflits, la banalisation des violences mentales verbales et physiques, que faire pour concrétiser les droits fondamentaux et ainsi prévenir les conflits et réduire les violences ? Je ressens une responsabilité notamment dans la lutte contre le racisme et la xénophobie. Je souhaite mettre en place une plateforme consacrée à cet enjeu essentiel, à la fois rencontre de tous les acteurs et échange permanent sur les réseaux internet.

La question plus large du respect des droits fondamentaux dans l'utilisation des nouvelles technologies sera également posée.

La Convention Internationale des Droits de l'Enfant dont on célébrera le 20 novembre le 25ème anniversaire confie au Défenseur des droits le contrôle de son application en France.

Appuyé sur le principe de l'intérêt supérieur de l'enfant, je militerai pour la signature par notre pays de protocole qui autorise les enfants à saisir le Comité des enfants de l'ONU.

C'est ce même principe fondamental qui inspirera notre action en faveur d'un pilotage national de la protection de l'enfance, d'un suivi plus efficace des enfants en danger ainsi que les solutions juridiques qui devront être apportées aux incertitudes de la filiation de certains enfants.

Promouvoir l'égalité par la lutte contre les discriminations exige encore beaucoup d'efforts : genre, situations familiales, handicap, âge, dépendance, nationalité, résidence. Exiger des pouvoirs publics comme des organismes privés, le respect strict de l'égale dignité des femmes et des hommes est notre première mission. Mais nos règles devront aussi évoluer pour donner plus de garanties.

Les droits des étrangers et des migrants apparaissent souvent comme menacés et leur liberté mise en cause. Le Défenseur des droits, en faisant appliquer les traités et les lois, notamment qui bénéficient aux mineurs étrangers isolés, constitue un recours conforme aux exigences d'une nation qui doit demeurer celle des droits de l'homme.

Dominique Baudis a construit l'architecture et les méthodes de travail du Défenseur des droits. Avec lui, les adjoints et les services lui ont donné un crédit indiscutable.

Une organisation améliorée, une projection vers tous ceux qui peuvent éprouver un besoin de justice et d'égalité, lui permettront de contribuer à conforter une société d'adhésion et de cohésion.

Jacques Toubon

Voir les biographies des adjoints

 

Contacts presse                           

 

Sophie BENARD

Cheffe du service presse

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tél. : 01 53 29 23 27 / 06 18 56 04 69

Delphine HARDY

Chargée de mission communication

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tél. : 01 53 29 23 28

L'AMD 92 vous relaye cette information reçue ce jour.

 

 

La Fédération des Aveugles de France  propose une journée de formation le jeudi 6 novembre prochain, sur le thème « Accessibilité des transports et de la voirie ».

Cette journée est à destination des professionnels du bâtiment, des transports, techniciens des collectivités, … et a pour objectifs de :

-          Faire comprendre les spécificités des modes de déplacement des personnes déficientes visuelles,

-          Permettre d’identifier les situations à risque,

-          S'approprier la réglementation sur l'accessibilité de la voirie et des transports.

Céline CHABOT

-- Céline CHABOT-SOLVIGNON
A compter du 1er septembre, mon adresse email change : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. devient Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Responsable Développement et Partenariats
Fédération des Aveugles de France
6 rue Gager-Gabillot

75015 PARIS

Tel : (33) (0)1.44.42.91.91  Portable : (33) (0)6 88 86 40 99

Pièces jointes :
Télécharger ce fichier (Inscription.pdf)Inscription.pdf1472 kB
Télécharger ce fichier (Programme.pdf)Programme.pdf1053 kB

Bonjour,
Nous sommes heureux de vous transmettre les actes des 39èmes rencontres nationales du RNMA qui se sont déroulées à Paris en décembre dernier sur le thème de l'engagement des jeunes dans les associations.
Bientôt 20 ans pour le RNMA qui a décidé de consacrer la thématique de ses rencontres d'hiver 2013 à la jeunesse, à ses (nouvelles) formes d'engagement dans la société civile, aux moteurs de ces engagements et aux enjeux de société qui y sont liés.
Le thème de la jeunesse était en gestation depuis quelques années au sein du RNMA. De rencontres en rencontres, nous nous sommes rendus compte que l'un des pivots de l'avenir de la vie associative était bien la jeunesse. Par tous les thèmes que nous avons abordés, nous nous sommes rapprochés de celui-ci.
Travailler sur cette thématique relevait de l'urgence car nous n'avons pas dix ans devant nous pour ré-imaginer la manière dont les jeunes vont pouvoir se réapproprier une citoyenneté par le biais des associations. Nous avons bien conscience que si nous ne le faisons pas maintenant, dans dix ans, cela risque d'être problématique. Et ce n'est pas facultatif. Lors des dernières réunions de ses représentants en régions, le RNMA a engagé la réflexion sur son projet stratégique à 20 ans et sur le rôle qu'une MDA doit avoir et sur ce qu'elle doit promouvoir. S'il n'y avait qu'une réponse que nous pourrions suggérer à toutes les maisons des associations, ce serait qu'elles doivent être un des vecteurs de la citoyenneté pour les jeunes...

Lire la suite dans le document ci-joint.
Vous retrouverez dans les actes l'intégralité des échanges, ainsi que les synthèses des ateliers, les interventions de l'ensemble des partenaires nationaux et locaux présents ainsi que des extraits du compte-rendu des rencontres nationales de l'observatoire de la jeunesse, INJEP, le 11 décembre 2013, journée à laquelle le RNMA a participé.

Vous pouvez retrouver les actes dans leur version intégrale en téléchargement sur la page "une longue histoire d'échanges" sur notre site Internet. N'hésitez à diffuser ces actes au sein de vos structures ainsi qu'à vos partenaires.
Bonne lecture,
A noter : les 41èmes rencontres nationales du RNMA se dérouleront à Dijon du 10 au 12 décembre sur le thème :  « Le secteur associatif : un secteur propice à l'insertion professionnelle des jeunes ? ». Retrouvez prochainement le programme sur www.maisonsdesassociations.fr

Cent ans nous séparent du plus grand conflit de l’Histoire : 70 pays belligérants, 70 millions de soldats dont 8 millions de Français mobilisés, 10 millions de morts dont 1,4 millions de Français, 31 millions de blessés, 600 000 Français prisonniers, la Première Guerre Mondiale est un cataclysme sans précédent.

Aujourd’hui les témoins de la Grande Guerre ont disparu. C’est à nous de reprendre le flambeau du souvenir. La Ville de Puteaux vous propose de célébrer la mémoire de nos combattants à travers un programme complet et éclectique pour apprendre, comprendre et transmettre.

Vous pouvez consulter en fichier joint : Le livret concernant la Grande Guerre et sa commémoration organisée par la Ville de Puteaux.

Pièces jointes :
Télécharger ce fichier (livret Grande Guerre planches.pdf)livret Grande Guerre planches.pdf1083 kB

Madame, Monsieur,

Le rapport Charpillon de 2002 a évalué à 10 % le nombre de personnes souvent de handicap  auditif, tous niveaux confondus.

Si une infime minorité a adopté la langue des signes, comme élément de communication ou de perception, une écrasante majorité utilise l'oralité comme forme de communication.

Et parmi les accessibilités permettant de comprendre la parole, la musique, etc, se trouve principalement la boucle magnétique permettant à toute personne dont l'audition n'est plus aussi bonne que la normale, de recevoir et comprendre avec une bien moindre fatigue le message, qu'il soit oral, musical, ou d'alerte.

C'est pourquoi Maison Nouvelle Accessibilité organise une réunion publique pour parler avec vous de cette forme d'accessibilité qui permets de repousser la solitude habituelle des malentendants, et leurs difficultés relationnelles aussi.

Seriez vous assez aimable de faire part de cette invitation aux personnes concernées par cela: culture, 3eme age, solidarités, équipements, etc?

Je vous en remercie à l'avance et vous souhaite une agréable journée, tout en restant à votre disposition pour d'éventuelles précisions Et bien cordialement,

Gilles Gotschi

Maison Nouvelle Accessibilité

14 sente des Vignes

91480 Varennes Jarcy

0169004717

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

PROGRAMME

Une réunion publique, pour parler de quoi?

Le point sera fait sur les équipements en boucles magnétiques des établissements recevant du public,tels que mairies, cinémas, salles de réunion, aménagements des postes de travail, maisons de retraite, hôpitaux, etc..

Qui fait quoi, qui évite de faire, et comment font-ils?

Pour qui cette réunion?

Pour les décideurs, clubs du 3eme age, malentendants, et les personnes intéressées par les sanctions prévues par le non respect de la loi de février 2005 Toutes vos questions seront les bienvenues!

Où et quand cette réunion?

Le vendredi 26 septembre 2014, de 14h30 à 17h. au Zanzibar à Nanterre,

34 rue Volant/rue des anciennes mairies.

Après la réunion:

Le Zanzibar organise un repas avec orchestre Jazz band à partir de 20 heures; Il est prudent de réserver à l'avance sa place, si possible.

Accessibilité pour handicap auditif:

La salle sera dotée pour la réunion et pour le repas jazz band d'une boucle magnétique, permettant aux personnes malentendantes appareillées ou non (grâce aux casques fournis) de mieux recevoir le son, dans un confort auditif très élevé.

 

Réunion thématique du mardi 14 octobre 2014

(Programme prévisionnel)
"Comment réussir une identification en vidéoprotection ?"
             un visage, une plaque minéralogique…

 

 

Nous constatons beaucoup trop de désillusions d'utilisateurs de systèmes de vidéoprotection sur la possibilité d'identifier une personne ou un véhicule à partir des enregistrements. Cela est souvent dû à un déficit de réflexion sur la définition du résultat fonctionnel attendu de la caméra : Exploitation ? surveillance ? détection ? reconnaissance ? identification ? Cela peut également être du aux limites technologiques des dispositifs installés : résolution insuffisante, mauvais éclairage, contrejour, angles morts...
Cela n'est pas une fatalité ! Comment bien exprimer le résultat fonctionnel attendu ? Comment identifier un véhicule en conformité avec la réglementation ? Comment utiliser au mieux  les outils actuels (4CIF, HD) et ceux de demain (THD, 4K,  haute sensibilité...) ? Quid de l'éthique sur ce sujet sensible d'une identification possible de tout individu, de tout véhicule ?

Salle Pradeau - FFB - 10 rue du Débarcadère - 75017 PARIS

Programme prévisionnel :

13h30 : Café d'accueil.

14h00 : Ouverture.

Dominique LEGRAND

L'actualité de l'AN2V

Marc DUMAS, organisateur des Trophées de la sécurité

Présentation de la soirée de gala du 4 décembre organisée dans le cadre des 3èmes Universités de la sécurité à Lyon.

14h15 : Rappel de la problématique

Rémi FARGETTE, Directeur général

La problématique de l'identification au regard des éléments recueillis lors d'actions de formation d'opérateurs et de conseil.

Dominique LEGRAND , Président

Rappel des éléments techniques à connaître : résolution, LAPI, VPI...
14h50 : Intervention des institutionnels concernés
Ministère de l'Intérieur (à confirmer)

Quelles sont les besoins et les attentes des services de police ?

CNIL (à confirmer)
Quelles sont les limites juridiques et éthiques à l'identification ?
15h50 : Les solutions innovantes

Une présentation rythmée des solutions innovantes, des retours d'expérience d'utilisateurs.

Échanges avec les participants
 
17h30 : Cocktail, offert par un partenaire, servi au Club

Mesdames, Messieurs

Nous avons l’honneur de vous convier à participer à la table de concertation stratégique départementale des dispositifs MAIA des Hauts-de-Seine.

Cette rencontre se tiendra :

Le mardi 14 octobre 2014, de 14H30 à 17H00

A la Délégation Territoriale de l’ARS des Hauts-de-Seine (ARS DT 92)

55 avenue des Champs Pierreux - 92000 NANTERRE

Nous comptons sur votre présence et vous remercions par avance de bien vouloir nous informer de votre participation. Dans le cas de votre impossibilité à participer à cette table, nous vous joignons un modèle de lettre de mission donnant procuration à la personne qui vous représentera.

Vous trouverez également ci-joint le compte-rendu de la dernière table de concertation stratégique du 18 mars 2014.

L’ordre du jour vous sera communiqué prochainement.

Dans l’attente de cette rencontre, nous restons à votre disposition pour toute information complémentaire.

Nous vous prions d’agréer, Mesdames, Messieurs, l’expression de nos respectueuses salutations.

Les pilotes des dispositifs MAIA des Hauts-de-Seine

Blandine GEUFFROY

Pilote MAIA 92 Nord

Tel : 01.47.98.76.44

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Florence POUGNET

Pilote MAIA Sud 92

Tel : 06.71.16.66.89

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

David ROQUES

Pilote MAIA 92 Centre

Tel : 06 11 20 02 63

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  

COMMUNIQUE : Pour l'approfondissement du dialogue entre le Ministère de la Culture et les collectivités territoriales

Aurélie Filippetti a quitté le ministère de la Culture. A ce moment difficile et décisif pour l’avenir des politiques culturelles publiques, la Fédération nationale des collectivités territoriales pour la culture (FNCC) veut tout particulièrement saluer le travail d’écoute et de collaboration que la ministre a su mener vis-à-vis de collectivités territoriales depuis deux ans. C’est quasi quotidiennement que notre Fédération a pu mesurer combien la nature du dialogue entre les élus territoriaux et le ministère a profondément évoluée dans le sens du respect mutuel et de la conscience partagée quant à la légitimité des attentes, des analyses et des choix culturels de tous, communes, départements, régions et Etat.

Par-delà l’héritage de décennies d’une pratique très centralisée de l’action gouvernementale en matière de culture, Aurélie Filippetti a instauré un réel climat de confiance, dans la durée, dans la simplicité. En poursuivant et amplifiant les initiatives en cette matière d’abord de Catherine Trautmann qui a notamment créé le Conseil des Collectivités Territoriales pour le Développement Culturel (CCTDC) en 1999, puis de Christine Albanel, qui l’a réactivé en 2008 et de Frédéric Mitterrand, c’est une nouvelle étape dans la co-construction des politiques culturelles publiques qu’elle a ainsi renforcée. Cette continuité est plus que notable : essentielle.

Donc une nouvelle tradition dans la manière de gouverner. Une tradition unique dans le cadre de l’action gouvernementale : il est un domaine où l’intérêt national se discute avec attention et avec bienveillance, mais aussi avec franchise et exigence, entre l’ensemble des pouvoirs publics, un domaine où l’approche locale et l’approche nationale convergent au bénéfice de l’intérêt général.

L’outil de cette “exception culturelle” de gouvernance est le CCTDC. Un Conseil dont Aurélie Filippetti a souhaité, avant l’été, renforcer la légitimité pour en faire l’instance de référence de toutes les décisions de politique culturelle impliquant les collectivités territoriales, aux côtés de l’Etat. Avec les dix autres associations d’élus représentées au CCTDC, la FNCC s’est d’ores et déjà engagée dans une réflexion quant aux conditions d’un fonctionnement optimum du CCTDC.

La FNCC forme le vœu que l’action de la nouvelle ministre – dont nous saluons ici la nomination à la tête du Ministère de la Culture et de la Communication – s’inscrive pleinement dans la continuité de ce dialogue irremplaçable et dans la perspective du travail d’approfondissement du rôle du CCTDC. A ses côtés et en solidarité avec les associations d’élus, la FNCC apportera toute son énergie.

Car quels que soient les arbitrages à venir de la réforme territoriale et dans un contexte budgétaire d’autant plus tendu qu’une brutale baisse des dotations de l’Etat aux collectivités a été décidée, nous aurons plus que jamais besoin de cet espace de dialogue et de négociation. Un dialogue que les professionnels attendent et dont notre pays, pour son rayonnement, pour sa capacité d’espoir mais aussi pour son dynamisme économique a profondément besoin.

Florian SALAZAR-MARTIN Président de la FNCC Mercredi 27 août 2014

6e édition
Journée Ambition PME

« Accès au marché : la commande publique 
et les marchés innovants » 


Jeudi 9 octobre 2014
Eurosites George V, Paris

 

INSCRIVEZ-VOUS DES MAINTENANT
pour participer à l'événement majeur de la filière !

 

Au programme de cette 6e édition :

Des conférences et tables-rondes, le lancement de la plateforme des achats innovants SOLAINN, un espace start up innovation, des ateliers pratiques, des rencontres investisseurs, la remise des trophées des Champions 2014 du Pôle Systematic...