Madame, Monsieur le Maire,

Vous pouvez consulter le programme du 102ème Congrès des Maires et des Présidents d'intercommunalité de France : Les Maires, au cœur de la République 18 au 21 novembre 2019

en cliquant sur ce lien:

Cliquez ici pour vous inscrire au colloque "Archéologie et enquêtes judiciaires" 

Eddie AIT
Délégué aux relations institutionnelles et au mécénat
Direction générale 
Inrap - 121, rue d'Alésia - 75014 Paris
Tél. : 01 40 08 81 02.
Portable : 06 78 78 92 09

Le Quotidien du Médecin & Décision santé et stratégien

Colloque Innover dans les territoires
Venez participer au grand débat

Santé 2022

Paris - Mardi 10 Décembre 2019

Paris

Aurélien Rousseau, directeur général de l’ARS Île-de-France, ouvrira le colloque « Santé 2022 : innover dans les territoires » qui se tiendra à Paris le 10 décembre 2019 à 17 h 45 à l’hôtel Hyatt Regency Paris Étoile.

Ce sera pour vous l’occasion de débattre des futures orientations du système de santé avec les décideurs de la santé dans votre région. Venez découvrir quatre projets parmi les plus innovants qui illustrent le dynamisme de la région d'Île-de-France et qui pourront inspirer le chantier de la transformation du système de santé engagé par le gouvernement. La transformation du système de santé est en marche. Les territoires bougent. La médecine de ville se réorganise. L’hôpital se modernise et se structure. Des dispositifs permettant d’expérimenter de nouvelles organisations en santé se mettent en place suite à l’article 51 de la LFSS 2018. L’innovation, qu’elle soit thérapeutique, technologique ou organisationnelle, doit accompagner les transformations majeures du système de santé.

Participeront notamment à ce colloque : Serge Blisko (président de la FHF Île-de-France), Gwendoline Boyaval (directrice Market Access MSD France), Nicolas Derche (directeur du Checkpoint Paris), Sophie Dubois (pharmacien, directrice du pôle de santé Paris 13), Dr Virginie Garnier, (direction du pilotage de la transformation AP-HP ), Dr Anne Gervais (vice-présidente de la commission médicale d’établissement de l’AP-HP), Abdel Iazza (secrétaire général adjoint de l’URPS infirmiers, président de l’Association régionale pour le déploiement des outils communicants), Christophe Kassel (directeur du Groupe hospitalier universitaire AP-HP. Université Paris-Saclay), Yannick Le Guen (directeur de la stratégie de l’ARS Ile de France), Dr Séverine Ledoux (médecin nutritionniste au Centre intégré nord-francilien de l’obésité), Dr Christophe Massard (cadre de santé au département d’innovation thérapeutique et d’essais précoces, Gustave-Roussy, Villejuif), Dr Didier Menard (président de la Fédération des maisons et pôles de santé en Île-de-France), Hannane Mouhim-Escaffre (directrice adjointe Checkpoint Paris), Stéphane Pardoux(directeur général adjoint du centre de lutte contre le cancer Gustave-Roussy, Villejuif), Marc Ravaine (directeur Business Development, Softway Medical), Aurélien Rousseau (directeur général de l’Agence régionale de santé Île-de-France), Rodrigue Sandrina ( cadre de santé au département d’innovation thérapeutique et d’essais précoces, Gustave-Roussy, Villejuif) et Benjamin Servant (sous-directeur de la coordination de la gestion du risque d’Île-de-France).

Paris

En partenariat avec

En partenariat avec...

Mesdames, Messieurs,

Délégué aux relations institutionnelles et au mécénat de l’Inrap, l’institut national de recherches archéologiques préventives, j’ai souhaité vous adresser la Lettre de l’Inrap (n°14).

La Lettre de l’Inrap s’adresse aux décideurs du monde politique et économique (parlementaires, conseillers départementaux et régionaux, maires des communes de plus de 10 000 habitants, associations d’élus, aménageurs publics et privés, partenaires institutionnels de l’institut...). 

Elle donne un aperçu de nos activités, témoignant de la modernité de l’archéologie et de sa contribution aux grands débats sociaux et économiques actuels.

Vous pouvez consulter cette lettre en cliquant sur le lien suivant:

Lettre Inrap

Je reste à votre disposition.

Cordialement.

Eddie AIT

Délégué aux relations institutionnelles et au mécénat

Inrap - Direction générale 

Institut national de recherches archéologiques préventives

121, rue d'Alésia - 75014 Paris

01 40 08 81 02 - 06 78 78 92 09 

www.inrap.fr - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  

Baromètre HoRHizons 2019 : des budgets RH à l’équilibre et de nouveaux leviers pour optimiser la fonction publique territoriale

L’AMF, le CNFPT, la FNCDG, l’ADF et Régions de France publient leur cinquième étude sur les grandes tendances de l’emploi public. Destinée aux employeurs publics territoriaux, les résultats de cette étude permettent de mesurer l’évolution de la gestion des 1,9 million d’agents publics territoriaux, dans un contexte de réformes ayant des effets sur les missions, les organisations ou les budgets.

HoRHizons 2019 montre que les collectivités locales ont fait preuve de modération en matière de dépenses de personnel et ont recherché de nouveaux leviers qui, après l’optimisation du temps de travail ou les réorganisations de services, ont concerné la prévention de l’absentéisme.

Si Les besoins de recrutement se sont stabilisés, ils augmentent cette année dans les métiers liés au développement durable mais diminuent dans ceux de l’enfance, l’éducation ou la jeunesse.

Les collectivités les plus importantes ont augmenté de façon significative leurs dépenses de formation tout en intégrant le compte personnel de formation (CPF), ainsi que les formations à distance.

Les principaux enseignements de l’étude à retenir :

  • une stabilisation des dépenses de personnel des collectivités en 2019 pour plus de la moitié des répondants (55 %, + 5 points par rapport à 2018).
  • La hausse des dépenses constatées au sein des communautés de communes et des régions s’explique par les recrutements opérés au sein des collectivités fusionnées pour pallier la suppression des contrats aidés ou par la poursuite des effets de l’harmonisation des régimes indemnitaires et des dispositifs d’action sociale.
  • La mise en place du nouveau régime indemnitaire s’accélère : 75 % des collectivités interrogées l’ont mis en place (+ 64 points par rapport à 2016 et + 14 points par rapport à l’année dernière). 100 % des régions interrogées ont mis en place le RIFSEEP, 89 % des communautés de communes et 83 % des communes de 3 500 à 20 000 habitants interrogées.
  • Des perspectives de recrutement en légère progression : 38 % des collectivités envisagent de recruter prochainement (+ 2 points par rapport à 2018). Cette tendance, très nette en particulier dans le domaine du développement durable (+ 9 points par rapport à 2018) s’explique aussi par le remplacement des départs en retraite dont le volume demeure important.
  • Le remplacement de tous les départs est de plus en plus envisagé par les collectivités territoriales (56 % ; + 6 points par rapport à 2018, ce taux est en nette progression par rapport à 2016 : + 22 points). Cette évolution peut s’expliquer par le nombre de départs en retraite qui a augmenté de près de 25 % depuis 2014.
  • Les dépenses consacrées à la formation sont stables pour près de huit collectivités sur dix (76 % soit le même résultat qu’en 2018). Elles augmentent principalement dans les collectivités de taille importante telles que les régions (+ 17 points), les départements (+ 13 points) et les communes de 20 000 habitants et plus (+ 14 points).
  • Près d’un quart des collectivités (24 %) ont adopté un règlement de formation pour mettre en œuvre leurs actions dans ce domaine. Pour une large majorité de collectivités territoriales ayant adopté un règlement de formation, celui-ci intègre le compte personnel de formation (CPF) institué en 2017 (70 %) et l’autorisation de se former à distance sur le lieu de travail (83 %).
  • Une hausse des situations d’inaptitude est constatée par 23 % des collectivités (- 5 points par rapport à 2018). Cette tendance affecte plus particulièrement les communes de plus de 20 000 habitants (77 %), les régions (77 %) et les départements (84 %).
  • Une augmentation des demandes de retraite pour invalidité est en parallèle constatée par 12 % des collectivités (14 % en 2018 et 7 % en 2017). Pour faire face à ces difficultés, deux collectivités sur dix ont mis en place des dispositifs d’accompagnement des reclassements professionnels.
  • Une forte hausse dans la nomination des délégués à la protection des données personnelles (59 % des collectivités interrogées, soit + 29 points en un an).
  • 27 % des collectivités et établissements ont mis en place un référent déontologue au sein de leur structure, un résultat en forte hausse par rapport à 2018 (17 %). Il s’agit majoritairement d’un service assuré par le centre de gestion (64 %).
  • Après une forte progression observée en 2018, les actions mises en place pour l’égalité femmes/hommes baissent cette année (- 9 points par rapport à 2018).
  • 29 % des collectivités ont engagé une politique d’aménagement ou de réorganisation des modalités de travail. Cette pratique est plus courante dans les départements (63 %) et les régions (77 %).
  • Les accords sur le télétravail restent stables par rapport à 2018 : 7 % des collectivités ont formalisé un accord et 6 % sont actuellement en phase d’expérimentation (+ 1 point).
  • Le champ des négociations syndicales engagées depuis le 1er janvier 2019 concerne en premier lieu la prévention des risques (20 %), puis la formation (15 %), l’accompagnement des réorganisations (14 %) et la mise en place du nouveau régime indemnitaire (14 %).

Retrouvez la plaquette HoRHizons 2019 sur www.amf.asso.fr / www.fncdg.com / www.departements.fr / www.regions-france.org et l’intégralité de l’étude de l’institut CSA sur www.cnfpt.fr

L’Association Marianne Solidarités, organise son 2ème colloque au Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) 

 

Jeudi 28 novembre 2019

9h00 à 12h30

« Habitat Solidaire : quelles solutions pour une ville véritablement inclusive ? »

Michel LANGLOIS, Président de l’association, accueillera aux tables rondes des personnalités reconnues et qualifiées sur les axes prévention, habitat, handicap et vieillissement.

Cette matinée sera notamment l’occasion d’aborder les bienfaits de l’inclusion sur la santé ainsi que ses impacts économiques.

Un retour d’expériences de solutions alternatives aux établissements spécifiques sera présenté, illustrant le passage d’une vision en silo à une approche systémique décloisonnée :  le bien vivre ensemble, bien vivre chez soi.

Nous espérons votre présence pour échanger et débattre autour de ces problématiques et permettre d’enrichir les visions sur l’habitat inclusif.

Un cocktail clôturera cette matinée.

Un programme détaillé vous parviendra ultérieurement.

Vous pouvez vous inscrire dès maintenant en cliquant sur ce lien :

http://vaa-conseil.fr/conference-2019/

Bien cordialement


Si vous avez des difficultés pour visualiser ce message, consultez la copie web

Participez à notre enquête - Décentralisation : faut-il donner plus de pouvoir aux collectivités locales dans les territoires ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors que le gouvernement planche sur une nouvelle étape de la décentralisation, faut-il faire davantage confiance aux collectivités territoriales ?
Faut-il renforcer la présence de l'État dans les territoires ou, au contraire, la réduire au profit des collectivités locales ?
Comment faire en sorte que l'État et les collectivités territoriales travaillent en confiance ?

   
 
 

En quelques minutes, de façon parfaitement anonyme*, nous vous offrons l’opportunité de donner votre avis sur ce sujet.

Merci de contribuer à la qualité de cette enquête.
Très cordialement,

Pierre-Marie Vidal
Directeur d’Acteurs publics

 
     

 

 

     
 

Si vous souhaitez avoir la primeur des résultats de cette enquête et bénéficier d'un abonnement gratuit de 3 mois au contenu Actualité d’Acteurs publics, il vous suffit de renseigner votre e-mail en fin de questionnaire. Offre limitée à un abonnement gratuit par an et par personne.

 
     

 

 

 

 

 

 

*Vous bénéficiez de notre garantie en matière de confidentialité de vos réponses, qui ne feront l’objet que d’un traitement statistique et collectif.

 

Madame, Monsieur,

Vous pouvez consulter la Newsletter du Medef en cliquant sur le lien suivant :

Newsletter MEDEF

Les Membres du Bureau de l'Association des Maires des Hauts-de-Seine se sont réunis le vendredi 4 octobre 2019 à la préfecture du département - salle Rodin.

Christian DUPUY, Président de l'AMD 92 a accueilli les participants et a présenté l'ordre du jour suivant :

 
 
 
I.Présentation de l’atterrissage budgétaire de 2019, du budget prévisionnel 2020 et de la demande de subvention 2020.
II.Préparation de l’Assemblée générale.
III.Présentation du produit pédagogique « le Rôle de Maire ».
IV.Questions diverses.
 
 
 
 
Après une présentation de la situation budgétaire de l'AMD 92 par le Trésorier Bernard GAUDUCHEAU, Monsieur Thierry LEGRAND, Expert-Comptable associé du Cabinet Exponens est entrée dans le détail de atterrissage 2019 et du budget prévisionnel 2020.
Le Président Christian DUPUY a validé avec l'ensemble des participants, Christiane BARODY-WEISS, Aline de MARCILLAC et Nicole GOUETA , la date de la prochaine Assemblée générale de l'AMD92 ainsi que l'ordre du jour.
 
Cette prochaine Assemblée se déroulera le vendredi 29 novembre 2019 matin au sein de la Préfecture du département.

Monsieur Christian DUPUY a remercié chaleureusement les Membres pour leur présence et leur implication.

Vous pouvez consulter, en fichiers joints le diaporama de présentation.

Pièces jointes :
Télécharger ce fichier (Bur04102019.pdf)Bur04102019.pdf315 kB

Ce mardi 17 septembre 2019 à 10h30 s’est réuni au sein de la Préfecture des Hauts-de-Seine le Comité Local d'Aide aux Victimes (CLAV92).

Pour rappel le CLAV, installé le 27 juin dernier, a comme double objectifs : la déclinaison à l’échelon territorial la politique nationale d’aide aux victimes et la mise en place d’un schéma départemental d’aide aux victimes.

 

 

Lors de cette réunion, Monsieur Pierre SOUBELET, Préfet des Hauts-de-Seine, a rappelé le contexte actuel et la volonté du Gouvernement à agir contre les violences au sein de la vie conjugale, en précisant également que l’égalité entre les femmes et les hommes a été déclarée grande cause du quinquennat, par le Président de la République. Le département des Hauts-de-Seine est déjà très mobilisé sur cette problématique, ce travail de concertation se poursuivra jusqu’au 25 novembre, « journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes ».

Madame Catherine DENIS, Procureur de la République de Nanterre, a fait un point de situation sur le dispositif judiciaire. Ce dernier a été renforcé, il permet d’apporter des réponses plus ciblées grâce à « des outils juridiques » pleinement utilisés.

 

Madame la déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité a ainsi présenté les actions mises en œuvre par les services de l’État.

Chaque intervenant a exposé les missions et les procédures de la prise en charge des victimes au sein de leur entité : DTSP, Parquet, ARS 92, CAF 92, CDAD 92, ADAVIP 92, Escale, CIDFF 92…

Différents axes de travail ont été proposés sur la question de l’hébergement, sur la communication (fiche réflexe destinée aux policiers municipaux, guide à l’attention des victimes), sur l’enregistrement des plaintes en milieu hospitalier, le développement des bons taxi / hôtel et du contrat de mobilisation et de coordination sur les violences sexistes et sexuelles, au sein des communes des Hauts-de-Seine.

Monsieur Christian DUPUY, Président de l’Association des Maires des Hauts-de-Seine et Maire de Suresnes souligne que sa commune a été la 1ère en Ile-de-France et la seconde en France a signé le contrat de mobilisation et de coordination sur les violences sexistes et sexuelles. Il souhaite en effet que l’extraction du domicile conjugal de l’auteur soit facilitée grâce à une possibilité d’hébergement. Il précise que la sanction doit être accompagnée d’une prise en charge psychologique afin que le mis en cause prenne conscience de ses actes et évite la récidive.

Pièces jointes :
Télécharger ce fichier (InvitationCLAV92.pdf)InvitationCLAV92.pdf913 kB
Télécharger ce fichier (ODJCLAV92.pdf)ODJCLAV92.pdf163 kB

 

Le Samedi 28 septembre 2019,
au Stade Jean Moulin,
131 boulevard Washington 92150 SURESNES.

Marie-Claire RESTOUX, ancienne judokate double championne du monde et championne olympique, nous fait l'honneur de parrainer notre événement pour cette édition 2019.

 

 

Ouvert au grand public de 10H à 17H
Entrée gratuite.
Parking à disposition.

 

  • Présentation de l’événement :

Organisation d'une journée sport santé en direction du grand public.
La journée sera articulée autour de plusieurs temps forts :
- Une conférence suivie d’un débat/échange
- Un forum des professionnels du monde de la santé et du sport
- Des animations et démonstrations.

  • Objectif :

Promotion du sport santé auprès du grand public, des publics à caractéristiques particulières nécessitant un accompagnement spécifique, des éducateurs sportifs, des médecins, des dirigeants bénévoles, des associations de prévention de la santé, des associations de patients, des responsables institutionnels et de structures médico-sociales et médico-hospitalières

Pièces jointes :
Télécharger ce fichier (Flyer-Forum Sport Santé 92.pdf)Flyer-Forum Sport Santé 92.pdf4453 kB