La Mission Ecoter souhaite vous faire part de son prochain Colloque :

 

 

 

Les bonnes questions à se poser sur la 5G

  Colloque de la Mission Ecoter

Mercredi 12 décembre 2018

13h30 -17h30

 (Accueil à partir de 13h15)

Caisse des Dépôts et Consignations - 56 rue de Lille - 75007 Paris 

(Salle Gérard Bureau) - Plan d'accès

Invitation mais inscription obligatoire sur www.ecoter.org

Selon le rapport Ericsson sur la mobilité publié le 28 novembre 2017, la 5G couvrira plus de 20% de la population mondiale dans six ans.
Promesse d’un saut de performances en termes de débits multipliés par dix et de délais de transmission divisés d’autant, la 5G fait l’objet d’expérimentations notamment au Japon, aux Etats-Unis, en Suède et en Allemagne. La Corée du Sud a attribué mi-juin les bandes de fréquences dédiées à la 5G aux opérateurs qui doivent démarrer les déploiements dès la fin de l’année.
En France, depuis l’ouverture du guichet « pilotes 5G » par l’Arcep en janvier 2018, les opérateurs commencent à engager des expérimentations dans neuf villes, ainsi qu’en Île-de-France, afin de faire émerger des usages pour les particuliers et les entreprises et de tester les infrastructures et équipements pour le déploiement et le développement de ce réseau de nouvelle génération, en vue d’une commercialisation à partir de 2020.
Plus globalement, au niveau Européen, le déploiement de la 5G s’inscrit dans la stratégie « Gigabit Society » de la Commission européenne adoptée en 2016, visant à atteindre en 2025 trois objectifs : offrir des connexions à 1Gbit/s à l’ensemble des acteurs socio-économiques (hôpitaux, administrations, écoles, entreprises, etc.), à 100Mbit/s minimum pour tous les foyers européens en zones rurales comme urbaines, couvrir en 5G de façon ininterrompue les zones urbaines et les principaux axes de transport.
Avec cette évolution technologique, démultiplicatrice d’usages fixes et mobiles, c’est une nouvelle chaîne d’informations et d’échanges de données dédiés aux secteurs verticaux – véhicules connectés, santé, énergie, sécurité, etc. - et aux territoires connectés qui fait déjà l’objet de scenarii de développement.
C’est aussi un ensemble d’équipements qui doit évoluer : antennes cellulaires, puces, routeurs, smartphones, tablettes, etc. Enfin, ce sont des architectures qui doivent être redessinées afin de délivrer la qualité de service annoncée (débit augmenté, latence réduite) : cloud, datacenter, plateformes.
Si la 5G constitue pour l’Europe un projet technologique et économique essentiel à la compétitivité de ses territoires, certains éléments restent à éclaircir pour appréhender les jalons qui préfigurent et conditionnent son lancement, et permettre à l’écosystème des acteurs de favoriser son adoption et son usage auprès des particuliers et des professionnels.
Dans ce sens, il est temps d’organiser une rencontre collectivités et entreprises afin de mieux identifier cette évolution réseau, comprendre ce qu’elle revêt, dissiper quelques malentendus et apporter des premières réponses aux questions suivantes :

  • Rupture dans les usages, continuité dans les réseaux : de quoi parle-t-on exactement ?
  • Quels sont les éléments de différenciation entre la 4G, la 4G LTE et la 5G, en termes d’équipements et d’architectures ?
  • Comment relever le défi du modèle économique supportable et viable pour tous et par le plus grand nombre ?
  • Vers quelle norme cellulaire s’achemine l’Europe et le monde ?
  • Pourquoi y-a-t-il coexistence de deux 5G, l’une en mode autonome (stand alone) et l’autre en mode non-autonome (non stand alone) ? Quelles sont leurs différences, cette coexistence perdurera-t-elle ?
  • Quid des réseaux FTTH et de la THD radio – Compétition ou complémentarité ?
  • Comment l’élu peut-il s’inscrire dans ce projet politique aux enjeux économiques structurants ?

PROGRAMME détaillé à venir

13h30 - Ouverture par la Mission Ecoter 

13h35 - Introduction

13h45 - 1ère partie - 5G, de quoi parlons-nous ?

Tout d’abord, qu’est-ce que la 5G ?
La 5G introduit-elle une vraie rupture ou est-elle la continuité d’une évolution technologique ?
Qu’apporte-t-elle aux utilisateurs grand public et professionnels ?
Est-elle un possible nouvel outil d’aménagement numérique du territoire ou est-elle un outil de smart city dans toute sa dimension « usages » ?
- Eléments de différenciation entre la 4G et la 5G
- 5G SA et 5G NSA, laquelle est la vraie ? Les expérimentations conduites sont-elles « full 5G » ?
- Une utilisation aussi bien en mobilité qu’en situation fixe : explication

14h30 - Snde partie - De nouvelles infrastructures

Infrastructures réseaux et mutualisation, équipements (antennes cellulaires, puces, routeurs) : quelles sont les évolutions et quelles sont les contraintes ?
Quelles sont les incidences sur les architectures actuelles et quelles sont les évolutions en cours et à venir pour répondre au développement attendu de l’IoT et des flux de données à gérer ?
Les réseaux bas débit continueront-ils de se positionner en complémentarité ?
La 5G va-t-elle être une consommatrice démesurée d’énergie ou conduire les acteurs (équipementiers) à plus d’innovation ?
Et en termes d’équipement smartphone, PC, tablettes, devrons-nous nous rééquiper et à quelle échéance ?
Quel peut-être le rôle de l’élu.e pour préparer le déploiement des infrastructures nécessaires ?

15h20 - Pause

15h30 - 3ème partie - 5G des villes, 5G des champs

La 5G est-elle exclusivement dédiée aux zones urbanisées ou trouve-t-elle sa dimension stratégique à travers le développement d’usages et de services s’inscrivant dans des secteurs verticaux qui ont vocation à « dépasser les frontières » ?
La Commission européenne précise que les zones urbaines et les principaux axes de transport devront être couverts en 5G de façon ininterrompue, pourquoi de telles priorités ?
Que faut-il attendre des cas d’usages qui vont ou sont en cours ? Quelle place pour la 5G dans la stratégie numérique du territoire en termes d’usages et services ?
Et quel peut-être le rôle de l’élu.e dans la définition d’une stratégie « usages » emportant la 5G ?

16h25 - 4ème partie - Vers quel modèle économique ?

Quelle peut-être l’incidence de la / des fréquence(s) attribuée(s) sur le coût de déploiement d’un réseau 5G ? Quelle importance aura le coût du foncier pour implanter des antennes ?
Quelle stratégie des opérateurs mobiles actuels pour valoriser la 5G auprès de leurs clients (grand public et professionnels) ?
Pourrait-on imaginer d’autres acteurs économiques devenir opérateurs 5G (nouveaux opérateurs, nouveaux acteurs en dehors du champ des opérateurs de télécoms) ?
Pourquoi faut-il fédérer un maximum d’acteurs et développer les services pour trouver un modèle économique viable ?

Très cordialement

Natalie Herrouin
Directrice administrative
Mission Ecoter
13 avenue d’Aygu
26200 Montélimar
www.ecoter.org

Madame, Monsieur,

Vous pouvez consulter le billet hebdomadaire de la FNCC n°173 en cliquant sur le lien suivant :

"Billet hebdomadaire"

 

Après une première réunion le 1er  août 2018, dans les locaux de l’Association des Maires des Hauts-de-Seine, Philippe MARTIN, Maire de Livry-Gargan et Président  de l’Association des Maires du 93 a convié, Philippe BOUYSSOU, Maire d’Ivry-sur-Seine et Président de l’association du 94 et Jacques GAUTIER, Maire de Garches et Président de l’Association des Maires du 92, au sein de l’Hôtel de ville de LIVRY GARGAN,  le lundi 24 septembre 2018.

 

 

Ce rendez-vous a permis à Philippe MARTIN d’exposer le travail accompli  pour continuer à structurer l’association des Maires du 93 et sa volonté de pouvoir proposer des informations techniques et d’intérêt général à tous les Maires de son département et aussi de pouvoir être une véritable interface avec les services de l’Etat, les opérateurs publics et privés dans son département.

Philippe BOUYSSOU et Jacques GAUTIER ont confirmé leur volonté de soutenir Philippe MARTIN pour que l’association des Maires de Seine-Saint-Denis puissent œuvrer rapidement dans les meilleurs conditions.

Les trois Présidents ont marqué leur souhait de rencontrer François BAROIN, le Président de l’Association des Maires de France,  lors de la réunion prévue le 7 octobre 2018, à l’Association des Maires de France avec l’ensemble des Présidents d’association de Maires d’Ile-de-France.

Dans un contexte, où une  forte  pression budgétaire  est exercée sur les communes et que  la complexité administrative de la capitale avec ses différentes strates devient incompréhensible par les populations,  Philippe MARTIN , Philippe BOUYSSOU et Jacques GAUTIER  veulent saisir le Président de la République.

Vous pouvez consulter, en fichier joint le communiqué de presse rédigé à l'issue de cette rencontre.

Mesdames, Messieurs,

Nous vous prions de trouver en pièce jointe le rapport d'activité 2017 du dispositif Femmes Victimes de Violences 92.

Les 4 associations restent à votre disposition pour vous rencontrer.

Nous vous prions de recevoir, Mesdames, Messieurs, nos respectueuses salutations.

Pour le dispositif FVV 92

Olivier BONNAC

Directeur de l’ADAVIP 92

Pièces jointes :
Télécharger ce fichier (Rapport d'activité 2017.pdf)Rapport d'activité 2017.pdf2850 kB

Madame,Monsieur,

Vous pouvez consulter la NEWSLETTER N°2 En cliquant sur lien suivant : Newsletter

 


Si vous avez des difficultés pour visualiser ce message, consultez la copie web

 
 

Acteurs publics TV

 

Les Rencontres des acteurs publics

 
 
 
 
  
 
 

LES SERVICES PUBLICS À L’HEURE DE LA « COCONSTRUCTION »

 
 
 

Parce que les services publics de demain devront être innovants et entièrement tournés vers les usagers, comment les coconstruire avec eux et les agents ? « Design thinking », participation citoyenne, engagement… Comment ces démarches peuvent‑elles changer les rapports entre l’État et la société civile ?

 
 
 

Avec les interventions de :

 
 
 
 

Paula Forteza

Paula Forteza,
députée LREM des Français de l’étranger

 
 
 

Akim Oural

Akim Oural,
adjoint à la maire de Lille, conseiller à la métropole européenne de Lille à l’économie numérique

 
 
 

Timothée Paris

Timothée Paris,
rapporteur de la section de l’intérieur, Conseil d’État

 
 
 
 
 
 

LA WEB TV DU MANAGEMENT PUBLIC - ÉTAT - COLLECTIVITÉ - HÔPITAL

RETRANSMISSION - PROGRAMMATION - PRODUCTION - DIFFUSION

 
 


Pour ne plus recevoir d'informations, merci de cliquer sur le lien suivant : se désinscrire

counter

 
 

 

 

Madame, Monsieur,
Veuillez trouver ci-joint le communiqué de presse "Des opportunités pour les bacheliers dans les écoles de la CCI Paris Ile-de-France", la CCI Paris Ile-de-France.
Cordiales salutations.

Mireille Palcy

Assistante de Direction 

CCI Hauts-de-Seine
55 place Nelson Mandela - 92729 Nanterre cedex
Tél. +33 1 46 14 26 04
http://www.cci92-idf.fr

Madame, Monsieur ,

Vous pouvez consulter le communiqué du 6 septembre 2018 de France 3 - En cliquant sur le lien suivant:

Pressrom France3

 

Découvrez l'agenda de rentrée  de la FNCC en cliquant sur le lien suivant:

Agenda de la rentrée

Bio, local et équitable c’est plus durable !

Pour sa 8ème édition, la campagne nationale de la FNAB, Manger Bio et Local c’est l’idéal met en lumière les filières bio françaises.


C’est la rentrée et les agendas se remplissent à grande vitesse. Le GAB îdF a le plaisir de vous présenter le programme de l’édition 2018.

Que vous soyez amateur de fromage, de miel, de pommes ou plutôt porté sur la bière artisanale, il y en a pour tous les goûts !

Manger Bio et Local c’est l’idéal ce sont aussi des portes ouvertes à la ferme, des ateliers pédagogiques, des ciné-débats, des dégustations, des promotions sur les produits bio franciliens…

Découvrez sans attendre les événements prévus  près de chez vous et en île-de-France !

A très bientôt

 

 

Anna SIX
Chargée de mission communication événementielle

Groupement des Agriculteurs Biologiques d’Ile de France (GAB Région IdF)

5 rue de Paris, 77220 Tournan en Brie

Ligne directe : 06 86 64 21 11 / 01 84 83 01 75
Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.bioiledefrance.fr
Standard : 01 84 83 01 80

Les Maires et la sécurité routière : 8 leviers pour agir

Collection

L'essentiel

Le présent ouvrage s’adresse aux maires et aux présidents d’intercommunalité qui sont régulièrement confrontés à ces questions et qui souhaitent s’organiser localement pour participer à la lutte contre l’insécurité routière.

Ainsi, ce guide propose et détaille 8 leviers essentiels à disposition des élus pour mettre en œuvre des actions de sécurité routière locales concrètes et efficaces. Il répond également aux principales interrogations sur la sécurité routière en milieu urbain et fournit les repères et contacts indispensables à la réussite de ces actions.

Préface :

Emmanuel BARBE, Délégué interministériel à la sécurité routière

Rollon MOUCHEL-BLAISOT, Directeur général de l’AMF

Bernard LARROUTUROU, Directeur général du Cerema

Téléchargeable gratuitement via le lien suivant :

https://www.cerema.fr/fr/centre-ressources/boutique/maires-securite-routiere-8-leviers-agir