De la part de Monsieur Patrick Ponthier, Président et Monsieur William Prost, Directeur général délégué départemental de la CCI Hauts-de-Seine

 

Madame, Monsieur,

Veuillez trouver ci-joint le communiqué de presse de la CCI de région Paris Ile-de-France "Les salons en Île-de-France :  un formidable vecteur de business à exploiter pour les entreprises franciliennes".

Meilleures salutations.

Mireille Palcy
Assistante de Direction 

CCI Hauts-de-Seine
55 place Nelson Mandela - 92729 Nanterre cedex
Tél. +33 1 46 14 26 04
http://www.cci92-idf.fr

Pièces jointes :
Télécharger ce fichier (CP_PME IDF et salons_Vdef.pdf)CP_PME IDF et salons_Vdef.pdf320 kB

Madame, Monsieur

Vous pouvez consulter le rapport d'activité 2017 de l'Inrap  en cliquant sur le lien suivant

Rapport d’activité 2017 de l'Inrap

Celui-ci met notamment en perspective les actions de l’Inrap réalisées tout au long de l’année 2017, marquant le renforcement de sa politique scientifique et culturelle, la consolidation de son organisation, de la conduite de ses missions et les premiers résultats de sa stratégie de redressement économique.

Vous y découvrirez le travail des équipes de l’Institut sur plus de 2 000 opérations d'archéologie préventive en 2017, le développement de ses relations partenariales avec les acteurs économiques, scientifiques et culturels en France comme à l’étranger, ou encore les opérations de médiation culturelle visant à faire mieux connaître au plus grand nombre l'archéologie préventive et ses avancées.

Vous en souhaitant une bonne lecture, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de ma considération distinguée.

Eddie AIT

Délégué aux relations institutionnelles et au mécénat

Inrap - Direction générale 

Institut national de recherches archéologiques préventives

121, rue d'Alésia - 75014 Paris

01 40 08 81 02 - 06 78 78 92 09 

www.inrap.fr - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  

Sur une initiative de l’Association des maires du Val-de-Marne, les trois Présidents des Associations des Maires  Philippe BOUYSSOU, Maire d’Ivry-sur-Seine, Président de l’Association du  Val-de-Marne, Pierre-Yves MARTIN, Maire de Livry-Gargan et Président de l’Association de Seine-Saint-Denis et Jacques GAUTIER, Maire de Garches, Président de l’Association des Hauts-de-Seine se sont rencontrés le mercredi 1er août dans les locaux de l’AMD 92 à Nanterre.

 

 

Cette rencontre avait pour objet de faire connaissance après la récente création de l’Association des maires de Seine-Saint-Denis et d’échanger sur les bonnes pratiques, mais aussi de pouvoir   partager sur les grande problématiques rencontrées par les maires de la petite couronne Parisienne. Les présidents Philippe BOUYSSOU et Jacques GAUTIER ont salué le travail de Pierre-Yves MARTIN pour cette volonté de créer une association de maires au sein de la Seine-Saint-Denis.

Ils ont rappelé l’importance de cette structure pour le travail collectif et apolitique  des maires dans l’intérêt de leur administrés.

Dans cette période complexe avec un mille-feuille à cinq niveaux administratifs qui alourdi les dépenses publiques et qui n’est plus compris par les populations, les maires constatent au quotidien le recul des services publics et le désengagement de l’état tant au niveau financier que  dans ses missions régaliennes. A ce jour, les problématiques des effectifs et de la remise en cause de l’organisation des commissariats dans les départements de la petite couronne sont un des  exemples des sujets extrêmement préoccupants pour les maires et leur population.

Aujourd’hui avec la « contractualisation » des budgets, les maires  voient leur travail de gestion des communes remis en cause et cela ne leur permets plus de répondre de manière efficace aux besoins des citoyennes et citoyens.

Ils affirment donc qu’un travail à l’unissons au sein des associations départementales peut permettre une meilleure défense des intérêts des communes et des maires dans leurs actions d’intérêt général au profit des habitants.

Ces échanges riches et constructifs ont naturellement conduit les trois Présidents de Seine-Saint-Denis  du Val-de-Marne et des Hauts-de-Seine à vouloir collaborer avec un prochain rendez-vous annoncé à la rentrée, à la fois pour aider à la structuration de l’Association du 93, mais aussi pour porter de manière commune les sujets forts de la rentrée…

Lors de cette réunion, l’ordre du jour était le suivant :

  1. Tour de table, présentations
  2. Echange entre les trois Présidents d’Association départementale de Maires de la 1ère couronne parisienne

                        a. Contexte 

                        b. Besoin d’aide(s) pour la structuration ?

  1. Les sujets d’intérêt communaux de portée départementale pouvant faire l’objet d’un traitement conjoint par les Maires de la première couronne parisienne
  2. « Le maillage territorial des départements par les services publics d’Etat  et / ou assimilés, du point du vue des administrés»
  3. « La fragilisation générale du fait communal et la spécificité des communes franciliennes en la matière, en l’absence notamment d’annonces relatives à la réforme institutionnelle en cours de réflexion »

Rendez-vous est fixé à la rentrée pour travailler ensemble.

 

Madame, Monsieur,

Vous pouvez consulter, en fichier joint la lettre de présentation qui annonce le congrès des régions de France les 26 et 27 septembre 2018 à Marseille en cliquant sur le lien suivant:

Congrès des Régions 2018

Paris, le 23 juillet 2018

Communiqué de presse

AMIF Partenaires
L'AMIF Partenaires accueille le Groupe ECT, leader français de la gestion et du stockage de matériaux inertes


Le Groupe ECT rejoint le réseau d'AMIF Partenaires. Fondé en 1978, ce groupe développe des solutions économiquement attractives et écologiquement exemplaires qui ont pour but de valoriser les territoires.

Leader français de la gestion et du stockage des matériaux inertes, le Groupe ECT est reconnu pour sa rigueur professionnelle, son sens de l'éthique et sa longue expérience. Sa principale vocation est d'aménager de nouveaux espaces verts sur des remblais 100% écologiques.
Le Groupe ECT a pour objectif de valoriser les territoires par l'édification de merlons paysagers de protection visuelle et phonique en bordure de voies routières ou ferrées, l'aménagement de parcs urbains, le réaménagement de carrières souterraines ou à ciel ouvert, le reprofilage de terrains agricoles ou encore par la dépollution de sites. Son engagement écologique réside dans sa volonté de s'inscrire dans une démarche citoyenne et de s'affirmer comme un acteur du développement durable.
Le Groupe ECT apportera son expertise et son expérience dans les réflexions menées par l'AMIF dans les domaines de l'environnement, de l'habitat, du logement et de l'aménagement. Il rejoint ainsi un réseau engagé dans l'accompagnement des communes d'Ile-de-France.

Contacts presse :
Charlotte Gosselet - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - 07 62 40 00 06
Graziella Riou - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  - 06 14 42 25 70

 

Bonjour,                      

Le nouveau numéro de  la lettre de la DRIHL   est en ligne. Vous pouvez le consulter en cliquant sur le lien suivant:

la Lettre de la DRIHL  
                           

    Veuillez retrouver au sommaire du N°37 :
 
    ► L’édito de Isabelle ROUGIER, Directrice de la DRIHL

    ► L’événement : CRHH du 27 Juin 2018

    ► DRIHL Actus :

    - Trois questions à Jean-Martin Delorme
    - Le nouveau programme de renouvellement urbain 2015-2024
    - Un nouvel objectif pour la création de places en pension de famille

    ► Brèves

Bonne lecture !

  

Madame, Monsieur le Maire,

IntercoActu n°46 - mardi 17 juillet 2018 en cliquant sur le lien suivant:

Interco Actu

Madame, Monsieur,

Vous pouvez consulter la newsletter RNMA de juillet 2018 en cliquant sur le lien suivant:

RNMA

Jean-Marie Schléret a remis le 22e rapport annuel de l'Observatoire à Monsieur Jean-Michel Blanquer, ministre de l'éducation nationale. Dans ce rapport est présentée pour la première fois une enquête sur la mise en œuvre des obligations concernant la qualité de l'air intérieur dans les écoles. Il fait également le point sur l'état des agendas d'accessibilité programmée (Ad'Ap) dans les établissements d'enseignement supérieur, l'évaluation des formations « sécurité incendie » dans les établissements publics et privés sous contrat, la prévention des risques dans les petites entreprises du BTP accueillant des jeunes en formation et le déclenchement d'actions de mise en sûreté dans les établissements scolaires au cours des trois dernières années scolaires.

L’Ecole de Formation Funéraire souhaite proposer des modules d’informations aux communes sur la question de la réglementation dans le domaine funéraire. Différentes formules peuvent être envisagées et adaptées en fonction du besoin et de la demande de la municipalité.

Monsieur Yves MESSIER, Responsable du centre de formation se tient à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

01 55 43 30 03 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous trouverez en pièce-jointe, une présentation d'EFFA nommée "qui sommes-nous » et une plaquette intitulée "plaquette-communes-op-funéraires".

« L’investissement local, entre volontarisme, attentisme et nécessité »

La Banque Postale publie ce jour sa « Note de conjoncture sur les finances locales » qui présente ses prévisions pour les finances des collectivités locales françaises en 2018.

En un coup d'œil 

  • Les collectivités locales devraient parvenir à respecter l’objectif d’évolution des dépenses de fonctionnement, à la faveur d’une évolution limitée de leurs frais de personnel.
  • Compte tenu du net ralentissement des dépenses de fonctionnement (+ 0,9 %, après 1,4 %) et d’une évolution encore dynamique des recettes de fonctionnement (+ 1,6 %), en lien avec des recettes fiscales bien orientées et l’arrêt de la baisse des dotations, l’épargne brute de l’ensemble des collectivités locales (recettes moins dépenses de fonctionnement) progresserait de 4,9 % en 2018.
  • Ce résultat d’ensemble permettrait d’accompagner la reprise de l’investissement amorcée en 2017. Les dépenses d’investissement des collectivités locales augmenteraient de 6,1 %, après + 5,0 %.
  • Elles seraient, comme en 2017, financées par les ressources propres des collectivités locales (épargne brute, dotations et subventions d’investissement), à des niveaux permettant de limiter le recours à l'emprunt.