Le samedi 10 novembre 2018 c’est plus de 350 élus qui se sont rassemblés sur l’esplanade des Invalides pour montrer leur mécontentement  et leurs inquiétude.

Stéphane BEAUDET, Jacques GAUTIER, Patrice LECLERC, Daniel BREUILLER, Delphine FENASSE, Christian METAIRIE, Philipe BOUISSOU, Philippe LAURENT sont intervenus à tour de rôle pour exposer les problématiques rencontrées dans leurs communes et pour expliquer leurs désaccord avec la politique mise en place qui pénalise les communes.

Manifestation le 10 novembre 2018 des Maires et des élus des collectivités locales d'Ile-de-France devant l'Assemblée Nationale
Les élus locaux en ont marre
Les communes se rassemblent pour la démocratie et les services publics de proximité
Pour :
- la décentralisation et le pouvoir d’agir des élus locaux avec les habitants
- l’autonomie financière et fiscale des collectivités
- la cohésion sociale et le développement des services de proximité

L’appauvrissement des compétences et des moyens des communes ont des conséquences catastrophiques : dilution du lien avec les citoyens, dégradation des services de proximité, affaiblissement démocratique, overdose technocratique, sentiment d’abandon des populations.
Alors que les attentes de nos concitoyens augmentent, l’État central essaie de reprendre en main nos destins :
-Par la baisse continue des dotations (la DGF est passée de 21% des recettes des communes à 14% en quelques années ..) Dans le même temps, l’Etat se défausse sur les collectivités locales en ce qui concerne ses missions régaliennes : police municipale, actes d’état civil, hébergement d’urgence…
-Par la disparition programmée de la taxe d’habitation, entrainant la remise en cause de l’autonomie fiscale et du lien entre citoyens et action municipale.

-Par une volonté accrue d’orienter et de contrôler l’action des collectivités qu’illustre la mise en place de la contractualisation budgétaire récente.

Conscients de la difficulté qui est la nôtre à assumer nos engagements sur lesquels nous avons été élus et de la difficulté encore plus grande d’en prendre de nouveaux,

Conscients de l’importance de nos actions et des investissements que nous portons pour le pays,

Soucieux de montrer à nos concitoyens la difficulté qui est la nôtre,

Décidés à demander au gouvernement et au parlement de soutenir l’action de nos collectivités lors du vote de la loi de finances 2019, plutôt que de nous affaiblir par des baisses de dotations

Décidés à montrer que la décentralisation, comme la démocratie de proximité, sont avant tout d’immenses atouts pour notre pays,

Unis dans nos diversités politiques sur les objectifs énoncés ci-dessus,

Nous serons rassemblés samedi 10 novembre à 10 heures devant l’Assemblée Nationale parce que nous voulons être des maires et élu.es de proximité au service des habitants.

Collectif des élus franciliens soutenu par l’AMIF et le Forum Métropolitain du Grand Paris

Signataires :
Sylvie Altman, maire de Villeneuve Saint Georges, Marie-Hélène Amiable, maire de Bagneux, François Asensi, maire de Tremblay en France, Pierre-Christophe Baguet, maire de Boulogne Billancourt, Pascal Beaudet, Président groupe à la MGP, Stéphane Beaudet, maire de Courcouronnes, Président de l’AMIF, Jacqueline Belhomme, maire de Malakoff, Patrice Bessac, Maire de Montreuil, Président de l’ANECR, Jean-Didier Berger, maire de Clamart, Michel Billout, maire de Nangis, Nicolas Bonnet-Ouladj, Président de groupe mairie de Paris, Patrick Braouezec, Président de l’EPT Plaine Commune, Daniel Breuiller, Vice-Président de la MGP, Philippe Buyssou, maire d’Ivry, Laurent Cathala, maire de Créteil, Eric Cesari, Président de groupe de la MGP, Marie Chavanon, maire de Fresnes, Hélène De Comarmond, maire de Cachan, Yves Contassot, Président de groupe à la MGP, Stéphanie Daumin, maire de Chevilly Larue, Meriem Derkaoui, maire d’Aubervilliers, Patrick Douet, maire de Bonneuil, Aline De Marcillac, maire de Ville d’Avray, Christian Fautré, maire de Champigny, Delphine Fenasse, Fontenay sous-bois, Jacques Gautier, Maire de Garches, Président de l’association des maires des Hauts de Seine, Jean-Philippe Gautrais, maire de Fontenay-sous- Bois, Michel Gerchinovitz, maire d’Alfortville, Vanessa Ghiati, conseillère régionale, Hervé Gicquel, maire de Charenton le Pont, Président de l’association des maires du Val de Marne, Mohamed Gnabaly, Maire de l’Ile Saint-Denis, Didier Gonzales, maire de Villeneuve le Roi, Nicole Goueta, maire de Colombes, Didier Guillaume, Maire de Choisy le Roi, Jean Hartz, maire de Bondoufle, Président de l’association des maires de l’Essonne, Christine Janodet, maire d’Orly, Patrick Jarry, maire de Nanterre, Vincent Jeanbrun, maire de l’Haÿ les Roses, Jacques Kossowski, maire de Courbevoie, Jean-Claude Kennedy, Maire de Vitry sur Seine, Denis Larghero, maire de Meudon, Philippe Laurent, Maire de Sceaux, Michel Lebouc, maire de Magnanville, Patrice Leclerc, Maire de Gennevilliers, Françoise Lecoufle, maire de Limeil-Brévannes, Xavier Lemoine, maire de Montfermeil, Etienne Lengereau, maire de Montrouge, Pierre Yves Martin, maire de Livry Gargan, Président de l’association des maires de Seine-Saint-Denis, Christian Métairie, maire d’Arcueil, Georges Mothron, Maire d’Argenteuil, Pascal Noury, maire de Morangis, Philippe Pémezec, sénateur des Hauts de Seine, Jacques Perrin, maire du Plessis-Robinson, Gilles Poux, maire de La Courneuve, Marjolaine Rauze, maire de Morsang sur Orge, Yves Révillon, maire de Bois-Colombes, Laurent Russier, maire de Saint-Denis, Jean-Pierre Schosteck, maire de Châtillon, Jean-Yves Sénant, maire d’Antony, Georges Siffredi, maire de Châtenay Malabry, Azzedine Taïbi, maire de Stains, Sylvine Thomassin, maire de Bondy, Patricia Tordjman, maire de Gentilly, Michel Vallade, maire de Pierrelaye, Laurent Vastel, maire de Fontenay aux Roses.

http://old.amf.asso.fr/upload/images/EDITEUR/logo/logo_amf_2015.jpg

Monsieur le maire,

L’AMF a lancé une campagne de communication nationale signée Les Maires de France et portée par le hashtag #MaCommuneJyTiens. Il s’agit de réaffirmer fortement, auprès des citoyens et du gouvernement, le rôle et la place de la commune, du maire et des équipes municipales dans la République décentralisée. Cette campagne est votre campagne et nous vous proposons d’en être les acteurs.

Nous avons pensé cette campagne comme un appel. Un appel de l’Association des maires de France et des présidents d’intercommunalité, un appel de toutes les équipes municipales, un appel du corps citoyen lui-même. 
Nous disons que les communes sont les acteurs irremplaçables du quotidien des Français. Nous disons qu’elles sont la clé de voûte de la démocratie de proximité. Nous disons qu’elles garantissent la continuité et l’efficacité des services publics, qu’elles tissent et préservent les fils du lien social. Nous disons qu’elles sont les artisans patients et déterminés de toutes les politiques publiques qui font vivre la France au quotidien. 
Nous avons donc lancé cette campagne inédite de sensibilisation pour mettre en pleine lumière les réalisations, les innovations mais aussi l’engagement des maires et de leurs équipes. Car souvent, le maire est à la fois le premier recours et le dernier espoir pour nombre de nos concitoyens. Il est le point de contact opérationnel entre les valeurs qui font notre Nation et l’humanisme de proximité, celui des petits gestes du quotidien. 
Cette grande campagne sert une grande ambition : replacer la commune au cœur de la conscience républicaine.

Pour mettre en lumière l’engagement quotidien et le dévouement du maire et de ses équipes, pour le bien-être et le développement de leurs communes, nous souhaitons que cette campagne soit la plus visible possible dans le but de mobiliser l’opinion publique et d’inciter les citoyens à soutenir l’indispensable échelon démocratique communal.

Si vous croyez comme nous à la nécessité de mettre en valeur l’action des communes et des maires, vous pouvez relayer nos messages à travers l’ensemble de vos canaux de diffusion. Plus vous serez nombreux à partager cette campagne, plus elle sera efficace, plus nous ferons entendre notre point de vue et plus le soutien de la population sera fort. Face aux discours ambiants de dénigrement, cette campagne fait le choix de l’optimisme, du dynamisme et de l’innovation au service de tous.

Cette campagne en deux séquences veut rappeler l’importance de la commune dans le quotidien des citoyens et les services que leur rend cette institution de proximité.
Temps 1 : informer et mobiliser
La première séquence de la campagne se déroulera de novembre à décembre 2018. Elle est destinée à éclairer et mobiliser les citoyens sur les différentes missions de proximité assurées par la commune et ses élus.
Temps 2 : susciter l’adhésion
La seconde séquence de la campagne sera lancée à l’occasion des vœux 2019 et se déroulera jusqu’à septembre 2019. Elle a été conçue autour de visuels qui montrent que la commune est au rendez-vous des temps forts de la vie de chacun. 

La campagne sera diffusée dans la presse quotidienne régionale (60 titres) les 16, 22 et 27 novembre et dans Le Parisien - Aujourd’hui en France les 20 et 27 novembre et le 4 décembre. 

Le kit de communication du premier temps, comprenant tous les outils de communication personnalisables avec votre logo est d’ores et déjà à votre disposition sur MaCommuneJyTiens.amf.asso.fr/

François Baroin
Président de l'AMF            

 

Le 101ème  Congrès des Maires et des Présidents des intercommunalités de France se déroulera du mardi 20 au jeudi 22 novembre 2018 à Paris, Porte de Versailles et sera précédé de la Journée des élus d’Outre-mer le lundi 19 novembre au Sénat.

 

 

Vous pouvez consulter en fichier jointe le programme de ce congrès

Pièces jointes :
Télécharger ce fichier (programme-congres.pdf)programme-congres.pdf86 kB

Madame, Monsieur

En 2016, près de 420 000 logements du parc privé occupé en métropole et 70 000 logements dans les départements d’Outre-mer entrent dans le champ de l’habitat indigne.

La lutte contre l’habitat indigne recouvre à la fois des enjeux sociaux, de sécurité et de santé publiques auxquels les maires doivent répondre dans un cadre juridique complexe. Il n’est pas toujours facile d’identifier quelles sont les procédures à mettre en oeuvre en fonction de la situation et quelles sont les responsabilités des différents acteurs impliqués.

De nombreux outils pratiques sont disponibles. C'est le cas de ce guide de la DIHAL :"Immeubles et édifices menaçant ruine analyse juridique & recommandations opérationelles"

L’objectif de ce guide est de clarifier le bon usage des procédures à l’encontre des propriétaires d’immeubles ou édifices menaçant ruine. Leur application dépend de l’origine et du type de désordres. Les recommandations opérationnelles données ici s’appuient notamment sur une analyse de la jurisprudence administrative.

Par ailleurs, les Agences Départementales d'information sur le logement, partenaires institutionnels, associés aux travaux du Pôle départemental de lutte contre l’habitat indigne, figurent de plus en plus souvent parmi les relais qui peuvent être sollicités par les collectivités locales, tant dans une démarche d’appui juridique que pour assurer la bonne information des parties prenantes (propriétaires-occupants, bailleurs, locataires).

L’ADIL  92 est repérée comme un partenaire actif de la lutte contre l’habitat indigne. Elle est  membre du Pôle départemental de lutte contre l’habitat indigne des Hauts-de-Seine(PDLHI). Elle apporte une expertise juridique sur les procédures et le droit des occupants, assure des formations diverses auprès des acteurs de la lutte contre l’habitat indigne et des travailleurs sociaux. Elle entretient des relations étroites avec les ARS et apporte son expertise juridique sur les droits des occupants. Elle est membre du Conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques (CODERST).

Elle participe souvent aux côtés des ARS et des DDT aux actions de formation et de sensibilisation en direction des collectivités locales, des travailleurs sociaux où interviennent d’autres acteurs tels que les CAF et le Procureur de la République.

L’ADIL 92 peut apporter un appui juridique aux collectivités locales en matière de mise en œuvre des pouvoirs de police du maire, comme la qualification juridique des infractions, le choix des procédures (police générale ou polices spéciales), les conditions d’utilisation du FARU, etc.

www.adil92.org

https://www.gouvernement.fr/publications-documents-de-la-dihal

Cordialement

TALEB Ezzedine

Directeur

Tél : 01.41.45.06.11

Nous suivre et partager l'information de l’ADIL 92

Ce message, y compris tout document ou pièce jointe, est établi par l'ADIL des Hauts-de-Seine à l’usage de son (ses) destinataire(s) et strictement confidentiel. Il vous est interdit, sans l’accord préalable écrit de l'ADIL des Hauts-de-Seine, d’en faire copie, transmission, divulgation ou modification, en tout ou en partie, à l’attention d’un tiers, que vous devrez, le cas échéant, informer explicitement qu’il est soumis aux mêmes obligations de confidentialité et de traitement du message. Si vous l’avez reçu par erreur, vous devez en avertir immédiatement l’expéditeur et le détruire. N’imprimez le message que si nécessaire et pensez à l’environnement. 

 Ce mardi 23 octobre 2018 a eu lieu au sein de la commune de Montrouge une première mondiale : le lancement du vélo électrique solaire.

Développé par une start-up installée à Montrouge, ROOL’IN a inventé ce vélo nommé SUN-E qui se recharge automatiquement, aussi bien à l’arrêt qu’en mouvement grâce au soleil (jusqu’à 40 km d’autonomie). Ce vélo sera testé par les agents de la ville durant les 6 prochains mois.

Vous trouverez ci-dessous des liens vers des articles de presse.

https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/un-velo-electrique-a-energie-solaire-cree-a-montrouge-1112254.html#

https://fr.ubergizmo.com/2018/10/03/sun-e-velo-electrique.html

http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/montrouge-des-agents-de-la-ville-vont-pedaler-sans-forcer-grace-au-soleil-24-10-2018-7927269.php

https://www.frandroid.com/produits-android/mobilite-urbaine/543805_sun-e-le-velo-electrique-solaire-qui-illumine-nos-perspectives-de-mobilite-urbaine

https://www.20minutes.fr/paris/2359651-20181024-video-sun-e-velo-made-in-montrouge-carbure-soleil

 

Les Membres du Bureau de l'Association des Maires des Hauts-de-Seine se sont réunis le mardi 23 octobre 2018 à la préfecture du département - salle Rodin.

Jacques GAUTIER, Président de l'AMD 92 a accueilli les participants et à présenter l'ordre du jour suivant :

  1. Atterrissage budgétaire 2018 et prévisionnel 2019.
  2. Préparation de l’Assemblée générale.
  3. Questions diverses.
Après une présentation par Monsieur Thierry LEGRAND, Expert-Comptable associé du Cabinet Exponens de la situation comptable de l'AMD92,  le Président Jacques GAUTIER a annoncé la venue lors de la prochaine assemblée générale, le vendredi 30 novembre 2018, de Madame Valérie PECRESSE, Présidente de la Région Île-de-France.

Les invitations seront donc adressées dans les meilleurs délais, par voie postale.

Monsieur Jacques GAUTIER a remercié chaleureusement les Membres pour leur présence et leur implication.

Vous pouvez consulter, en fichiers joints le diaporama de présentation, ainsi que le compte-rendu de cette rencontre.

Réunion pour la Présentation  du Plan Hiver 2018-2019 : 1er novembre 2018 au 31 mars 2019

La Direction régionale et interdépartementale de l’Hébergement et du Logement des Hauts-de-Seine (DRIHL) a réuni l’ensemble des acteurs concernés par le prochain plan hiver, le vendredi 26 octobre 2018.

Cette rencontre a permis dans un premier temps de faire un bilan de la saison hivernale 2017/2018. A 3 reprises, le plan grand froid a été activé en raison des périodes de fortes baisses de température accentuées par les inondations en début d’année.

Le Préfet des Hauts-de-Seine a tenu compte de ces réalités et a souhaité que le dispositif 2018/2019 puisse répondre à toute forme d’urgence.

Les services de la DRIHL ont ainsi présenté le cadre et la mise en œuvre du Plan Hiver pour ces prochains mois.

Vous trouverez en pièce-jointe, l’ensemble des présentations de cette réunion

Mesdames, Messieurs,

Délégué aux relations institutionnelles et au mécénat de l’Inrap, l’institut national de recherches archéologiques préventives, j’ai souhaité vous adresser la Lettre de l’Inrap (n°12).

La Lettre de l’Inrap s’adresse aux décideurs du monde politique et économique (parlementaires, conseillers départementaux et régionaux, maires des communes de plus de 10 000 habitants, associations d’élus, aménageurs publics et privés, partenaires institutionnels de l’institut...). 

Elle donne un aperçu de nos activités, témoignant de la modernité de l’archéologie et de sa contribution aux grands débats sociaux et économiques actuels.

Je reste à votre disposition.

Cordialement.

Eddie AIT

Délégué aux relations institutionnelles et au mécénat

Inrap - Direction générale 

Institut national de recherches archéologiques préventives

121, rue d'Alésia - 75014 Paris

01 40 08 81 02 - 06 78 78 92 09 

www.inrap.fr - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  

Pièces jointes :
Télécharger ce fichier (EXE_INRAP lettre 12 BD-23oct.pdf)EXE_INRAP lettre 12 BD-23oct.pdf397 kB

 

La Ville s’associe au programme national commémoratif du Centenaire de la 1ère guerre mondiale et se mobilise avec une grande exposition qui a ouvert ses portes à l’Hôtel de Ville le 17 septembre.

Une manifestation qui a reçu le label de la « Mission centenaire », qui distingue les projets les plus innovants et les plus structurants sur tout le territoire.

 « L’objectif est de partager ensemble, au travers de tableaux, documents et films historiques et pédagogiques, le souvenir de cette guerre, notamment pour mieux la faire comprendre aux jeunes générations ; un devoir de mémoire pour rendre hommage aux générations passées et garder présent, dans les esprits, ce douloureux conflit, mais également pour permettre d’écrire l’Histoire du 21ème siècle  avec sagesse. En ressuscitant le passé, nous avons planté ensemble l’arbre du troisième millénaire », explique le Maire de Garches, Jacques GAUTIER, à l’initiative de cette rétrospective.

La chronologie des événements, l’été pas comme les autres, l’Europe avant la guerre, la mobilisation, (y compris celle des pompiers de Paris), les tranchées, l’avancée des troupes, la vie des Poilus, l’école et Marie-Curie, mais aussi une présentation de l’UNC (Union Nationale des Combattants) sont autant de thématiques présentées de façon concrète et pédagogique, pour faire mieux faire revivre les multiples facettes du conflit. Le public pourra ainsi découvrir pas moins de 13 vitrines d’objets, médailles, armes et décorations, ainsi que des documents, journaux et lettres d’époque, mais également des mannequins en uniforme grandeur nature, 7 panneaux, un grand écran plat de 630 photos en boucle,  4 films - dont « Le sport à l’épreuve du feu », un documentaire de Christophe DUCHIRON, Grand reporter à France Télévisions, d’après l’ouvrage de Michel MERCKEL, et «  La Der des Ders » de Patrice GUILLAIN, sur le quotidien des tranchées. Une immersion poignante et réaliste au cœur de la Grance Guerre.

Infos pratiques : A l’heure du souvenir, du 17 septembre au 11 novembre, l’Hôtel de Ville sera ouvert tous les jours de 8h30 à 17h, (sauf le dimanche) pour permettre au public de découvrir l’exposition 1914-1918  Le Centenaire de la Grande Guerre.

 

 

L’exposition gratuite est adaptée aux visites scolaires.

 

Vous pouvez contacter Madame Martine PAOLINI, organisatrice de cette exposition, pour vos visites  : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

         

Madame, Monsieur,

Vous pouvez consulter , en fichier joint , la plaquette de présentation de "Concept Sport" proposé par Monsieur Sébastien CHABAL.

 

Pièces jointes :
Télécharger ce fichier (PresConceptSport .pdf)PresConceptSport .pdf5706 kB