Madame, Monsieur,

Depuis 2007, L’Agence Nationale pour les Chèques-Vacances (ANCV), établissement public sous la tutelle du ministère en charge de l’Economie et des Finances, met en œuvre le programme Seniors en Vacances dont les enjeux sociaux sont multiples : rompre la solitude et l’isolement des personnes âgées, offrir du bien être, allier plaisir et prévention, soutenir le répit des aidants.

 

Ce programme a permis, en 2017, à plus de 72 000 personnes âgées confrontées à l’isolement et à la solitude de sortir de leur domicile et d’aller à la rencontre d’autres seniors. Ce sont plus de 1 400 partenaires qui se sont appropriés le programme comme un outil de prévention et d’accompagnement social.

Fort de la double contribution du programme aux politiques de cohésion sociale en faveur des personnes âgées et de son effet levier sur l’économie touristique des territoires, l’Etat a souhaité, dans le cadre du Comité Interministériel du Tourisme de novembre 2016, abonder à hauteur de 5M€ les crédits d’intervention engagés par l’ANCV sur ce programme pour les années 2017 et 2018.

Afin de vous présenter les nouvelles modalités de conventionnement 2019 et parallèlement « échanger sur les bonnes pratiques pour lutter contre l’isolement des personnes âgées », vous êtes invité à participer à une réunion d’information.

 

Ordre du jour :

-       Présentation du programme Seniors en Vacances et les modalités de mise en place 2019 ;

  • Présentation des données statistiques sur la population concernée par le programme et sur l’impact du programme Seniors en Vacances sur le bien vieillir des seniors ;
  • Présentation des actions de prévention mises en place sur le secteur et des appels à projets de la CNAV IDF et des Conférences des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie ;
  • Réflexion sur « Comment repérer les personnes isolées et les intégrer dans le programme Seniors en Vacances ? »

8 réunions sont prévues prochainement en Ile-de-France :

  • Le lundi 5 novembre 2018 de 14h à 16h30 à BOULOGNE-BILLANCOURT (92)       
    Salle des Fougères – 30-32 rue de la Saussière (accès voiture ou métro 9 Marcel Sembat ou métro 10 Boulogne Jean-Jaurès)
  • Le mercredi 7 novembre 2018 de 9h30 à 12h à ORSAY (91)     
    Hôtel de ville – Salle du Conseil Municipal – 2 place du Général Leclerc (accès voiture ou RER B gare d’Orsay-Ville)
  • Le mardi 13 novembre 2018 de 9h30 à 12h à VILLIERS-LE-BEL (95)  
    Foyer Raymond Labry – 4 rue des lilas (accès RER D gare de Villiers-le-Bel Gonesse Arnouville)
  • Le jeudi 15 novembre 2018 de 9h30 à 12h à PARIS (19e)          
    Centre social Espace 19 Ourcq – Rue Léon Giraud (accès métro 5 stations Ourcq ou Laumière)
  • Le lundi 26 novembre 2018 de 14h à 16h30 à CHARENTON-LE-PONT (94)  
    Centre Alexandre Portier – 21 bis rue des Bordeaux (accès voiture ou métro 8 station Charenton-Ecoles)
  • Le mercredi 5 décembre 2018 de 9h30 à 12h à SEVRAN (93)   
    Auditorium de l’espace François Mauriac – 51 avenue du Général Leclerc (accès voiture ou RER B gare Sevran Livry)
  • Le jeudi 6 décembre 2018 de 9h30 à 12h à MEAUX (77)
    Centre social Louis Aragon – Mail des Allobroges (accès voiture ou Transilien P gare de Meaux)
  • Le mardi 11 décembre 2018 de 9h30 à 12h à POISSY (78)        
    Résidence Les Ursulines – 27 avenue des Ursulines (accès voiture ou RER A ou Transilien J gare de Poissy)

 

Afin de mettre en place un accueil approprié, nous vous proposons de bien vouloir vous inscrire à la réunion de votre choix en complétant le formulaire en ligne accessible via le lien suivant (un formulaire par participant) * :

https://goo.gl/forms/zu4EXXBjDQ6mzXOh1

Dans l’attente du plaisir de vous rencontrer, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées.

Oriane FILHOL

Chargée de développement action sociale Ile-de-France

Direction des Politiques Sociales

Agence Nationale pour les Chèques-Vacances

36, bd Henri-Bergson - 95201 Sarcelles Cedex

Madame, Monsieur,

Veuillez trouver, en fichier joint, le dernier communiqué de presse de la Chambre de commerce et d'industrie de région Paris Ile-de-France s’intitulant "Financement des transports en Ile-de-France : les entreprises sont à saturation".

Bien à vous.

W. PROST


Mireille Palcy

Assistante de Direction 

CCI Hauts-de-Seine
55 place Nelson Mandela - 92729 Nanterre cedex
Tél. +33 1 46 14 26 04
http://www.cci92-idf.fr

Pièces jointes :
Télécharger ce fichier (CP_gratuitétransports en IDF.pdf)CP_gratuitétransports en IDF.pdf102 kB

Colloque Solidarités intergénérationnelles ? L’humain au cœur de l’innovation sociale. Cliquez sur l’image pour plus d’information et pour vous inscrire (L’inscription est obligatoire pour passer la sécurité).

 

 

Madame Monsieur,

Vous pouvez consulter  la Newsletter Journal des Maires du 8 octobre 2018 en cliquant sur le lien suivant

Journal des Maires et des conseillers municipaux

Madame, Monsieur 

J'ai le plaisir de vous adresser le communiqué de presse sur les résultats de l’enquête d'opinion des chefs d’entreprises sur la conjoncture économique et leurs intentions en matière de recrutement et d'investissement.

Cette enquête commandée par la CCI Paris Ile-de-France a été réalisée par Médiatrice du 30 au 21 septembre 2018.

Vous pouvez consulter ce communiqué de presse, en fichier joint...

Recevez, Madame , Monsieur, l'expression de mes salutations les meilleures.

Patrick Ponthier

Cordialement

Denyse Janody

Assistante de la Présidence
CCI Hauts-de-Seine
55, place Nelson Mandela - 92729 Nanterre cedex
Tél : + 33 1 46 14 24 80 - Fax. + 33 1 46 14 26 98
http://www.cci92-idf.fr

Pièces jointes :
Télécharger ce fichier (CP conjoncture 2018.pdf)CP conjoncture 2018.pdf144 kB

La campagne Manger Bio et Local c’est l’idéal s'est achevée dimanche dernier. Cet événement national du réseau FNAB, en partenariat avec le réseau Biocoop valorise le lien entre producteurs bio et consommateurs.
L'édition francilienne s'est distinguée par la diversité de sa programmation: fermes ouvertes, marchés de producteurs, ciné-débat, festival gastronomique, ateliers pédagogiques, animations en magasins ... Retour sur quelques temps forts de cette manifestation

Pour consulter les temps de cette manifestation vous pouvez cliquer sur le lien suivant : Manger bio et Local

Madame, Monsieur

L'ADIL 92 poursuit son développement au service des Alto-Séquanais. Depuis le 1er septembre 2018, il est possible de prendre rendez-vous directement en ligne via notre site internet (cliquez sur l'image ci-dessous)

 

N'hésitez pas à en faire part aux usagers qui vous contactent.

Bien cordialement

Le rendez-vous des acteurs des collectivités de l'ouest parisien

A vos agendas mercredi 10 octobre 2018

 

OUVERTURE DES INSCRIPTIONS

 

JE PARTICIPE

 

Universités des Mairies
Mercredi 10 octobre 2018

 

9 Tables rondes

12 Ateliers

3 Formations

 

“Participer à ces universités des mairies, c’est permettre à nos élus de se rencontrer, d’assister à des formations et des tables rondes de qualité. Cela nous offre aussi la possibilité d’échanger avec nos collègues, dans un contexte différent, sur toutes les problématiques que nous partageons au sein de nos communes”.

Jacques GAUTIER, Maire de Garches et Président de l’Association des Maires des Hauts-de-Seine

Jacques Gautier

 

Guy Pelissier

“Nous aurons cette année le plaisir d’accueillir pour la première fois nos collègues des Hauts de Seine pour partager cette journée qui offrira la possibilité d’échanger sur vos expériences et vos idées, d'assister à un programme ambitieux et riche axé sur les thèmes d'actualité au cœur de vos préoccupations”.

Guy Pelissier, Maire de Béhoust et Président de l’Union des Maires des Yvelines

 

 Zoom sur... 

 

15h30
16h15

Atelier 9. Numérique
“Le numérique tout au long de la vie : éducation, emploi, citoyenneté”

 

Clavier

 

Le numérique est aujourd’hui un facteur d’intégration sociale et professionnelle pour les citoyens et un facteur d'attractivité pour les communes. A l’heure où le développement du Très Haut Débit s’intensifie dans le département, quels sont les moyens à la disposition des maires pour favoriser cette intégration et dynamiser l'activité de leur territoire ? + lire la suite

Animatrice : Marie-Laurence Chateau, ActivitY’

Intervenant : Sonia Rezgui, ActivitY’

 

9h15
11h15

Formation 2.
Comment concilier gouvernance politique et opérationnelle ?

 

Couple

 

Entre des élus, d’un côté et des administratifs, de l’autre, la gouvernance des collectivités doit satisfaire des exigences souvent différentes, parfois contradictoires, et se retrouve tiraillée entre enjeux électoraux et enjeux opérationnels. + lire la suite

Intervenants :
Pierre Cadot, Directeur du Cabinet Aveier
Philippe Charpy, Président d’Atoa

 

15h
17h

Table ronde 8. Bâtiment & Patrimoine
“Construire durable en Ile-de-France”

 

Patrimoine

 

> Comment conduire (engager) la rénovation énergétique de nos Ecoles, Collèges et Lycées ?
> Comment convaincre et être accompagné pour construire, réhabiliter ou isoler un bâtiment de manière durable ?
> Quels sont les bénéfices de la démarche “Bâtiments durables franciliens” pour ma collectivité ?

Animateur : Luc Gigonnet, Direction des bâtiments de la ville de Versailles
Intervenant : Laurent Perez, Directeur d’Ekopolis
Témoins :
Florence Presson, Adjointe au Maire de Sceaux
Un architecte Maîtrise d’oeuvre et une collectivité Maître d’ouvrage

 

logos

 
 

www.universitesdesmairies78.fr

ne plus recevoir de newsletter

 

Acteurs publics TV

 

Les Rencontres des acteurs publics

 
 
 
 

En direct sur Acteurs publics TV à partir de 9h30

 
 


La citoyenneté est en débat toute la journée en direct sur Acteurs publics TV, à l'occasion de cette nouvelle édition des Rencontres des acteurs publics organisée au Conseil d’État.

Début des échanges à 9 h 30, avec l’intervention du vice-président du Conseil d'État, Bruno Lasserre. À 10 heures, les intervenants débattront de la manière d'associer les citoyens aux décisions alors que la culture de la verticalité dans l’administration reste prégnante. Puis les experts s'intéresseront aux services publics à l'heure de la coconstruction. Ces rencontres seront aussi l'occasion de s'interroger sur l'évaluation mais également sur le rôle de l'éducation nationale en matière de formation à la citoyenneté. Autant d’enjeux mis en perspective et en prospective toute la journée.

 
 
 
 
 

LA WEB TV DU MANAGEMENT PUBLIC - ÉTAT - COLLECTIVITÉ - HÔPITAL

RETRANSMISSION - PROGRAMMATION - PRODUCTION - DIFFUSION

 
 


Pour ne plus recevoir d'informations, merci de cliquer sur le lien suivant : se désinscrire

counter

 

Madame, Monsieur,

Vous pouvez consulter la Newsletter de la journée nationale du commerce de proximité (JNCP) en cliquant sur le lien suivant:

Newsletter JNCP

La Mission Ecoter souhaite vous faire part de son prochain Colloque :

 

 

 

Les bonnes questions à se poser sur la 5G

  Colloque de la Mission Ecoter

Mercredi 12 décembre 2018

13h30 -17h30

 (Accueil à partir de 13h15)

Caisse des Dépôts et Consignations - 56 rue de Lille - 75007 Paris 

(Salle Gérard Bureau) - Plan d'accès

Invitation mais inscription obligatoire sur www.ecoter.org

Selon le rapport Ericsson sur la mobilité publié le 28 novembre 2017, la 5G couvrira plus de 20% de la population mondiale dans six ans.
Promesse d’un saut de performances en termes de débits multipliés par dix et de délais de transmission divisés d’autant, la 5G fait l’objet d’expérimentations notamment au Japon, aux Etats-Unis, en Suède et en Allemagne. La Corée du Sud a attribué mi-juin les bandes de fréquences dédiées à la 5G aux opérateurs qui doivent démarrer les déploiements dès la fin de l’année.
En France, depuis l’ouverture du guichet « pilotes 5G » par l’Arcep en janvier 2018, les opérateurs commencent à engager des expérimentations dans neuf villes, ainsi qu’en Île-de-France, afin de faire émerger des usages pour les particuliers et les entreprises et de tester les infrastructures et équipements pour le déploiement et le développement de ce réseau de nouvelle génération, en vue d’une commercialisation à partir de 2020.
Plus globalement, au niveau Européen, le déploiement de la 5G s’inscrit dans la stratégie « Gigabit Society » de la Commission européenne adoptée en 2016, visant à atteindre en 2025 trois objectifs : offrir des connexions à 1Gbit/s à l’ensemble des acteurs socio-économiques (hôpitaux, administrations, écoles, entreprises, etc.), à 100Mbit/s minimum pour tous les foyers européens en zones rurales comme urbaines, couvrir en 5G de façon ininterrompue les zones urbaines et les principaux axes de transport.
Avec cette évolution technologique, démultiplicatrice d’usages fixes et mobiles, c’est une nouvelle chaîne d’informations et d’échanges de données dédiés aux secteurs verticaux – véhicules connectés, santé, énergie, sécurité, etc. - et aux territoires connectés qui fait déjà l’objet de scenarii de développement.
C’est aussi un ensemble d’équipements qui doit évoluer : antennes cellulaires, puces, routeurs, smartphones, tablettes, etc. Enfin, ce sont des architectures qui doivent être redessinées afin de délivrer la qualité de service annoncée (débit augmenté, latence réduite) : cloud, datacenter, plateformes.
Si la 5G constitue pour l’Europe un projet technologique et économique essentiel à la compétitivité de ses territoires, certains éléments restent à éclaircir pour appréhender les jalons qui préfigurent et conditionnent son lancement, et permettre à l’écosystème des acteurs de favoriser son adoption et son usage auprès des particuliers et des professionnels.
Dans ce sens, il est temps d’organiser une rencontre collectivités et entreprises afin de mieux identifier cette évolution réseau, comprendre ce qu’elle revêt, dissiper quelques malentendus et apporter des premières réponses aux questions suivantes :

  • Rupture dans les usages, continuité dans les réseaux : de quoi parle-t-on exactement ?
  • Quels sont les éléments de différenciation entre la 4G, la 4G LTE et la 5G, en termes d’équipements et d’architectures ?
  • Comment relever le défi du modèle économique supportable et viable pour tous et par le plus grand nombre ?
  • Vers quelle norme cellulaire s’achemine l’Europe et le monde ?
  • Pourquoi y-a-t-il coexistence de deux 5G, l’une en mode autonome (stand alone) et l’autre en mode non-autonome (non stand alone) ? Quelles sont leurs différences, cette coexistence perdurera-t-elle ?
  • Quid des réseaux FTTH et de la THD radio – Compétition ou complémentarité ?
  • Comment l’élu peut-il s’inscrire dans ce projet politique aux enjeux économiques structurants ?

PROGRAMME détaillé à venir

13h30 - Ouverture par la Mission Ecoter 

13h35 - Introduction

13h45 - 1ère partie - 5G, de quoi parlons-nous ?

Tout d’abord, qu’est-ce que la 5G ?
La 5G introduit-elle une vraie rupture ou est-elle la continuité d’une évolution technologique ?
Qu’apporte-t-elle aux utilisateurs grand public et professionnels ?
Est-elle un possible nouvel outil d’aménagement numérique du territoire ou est-elle un outil de smart city dans toute sa dimension « usages » ?
- Eléments de différenciation entre la 4G et la 5G
- 5G SA et 5G NSA, laquelle est la vraie ? Les expérimentations conduites sont-elles « full 5G » ?
- Une utilisation aussi bien en mobilité qu’en situation fixe : explication

14h30 - Snde partie - De nouvelles infrastructures

Infrastructures réseaux et mutualisation, équipements (antennes cellulaires, puces, routeurs) : quelles sont les évolutions et quelles sont les contraintes ?
Quelles sont les incidences sur les architectures actuelles et quelles sont les évolutions en cours et à venir pour répondre au développement attendu de l’IoT et des flux de données à gérer ?
Les réseaux bas débit continueront-ils de se positionner en complémentarité ?
La 5G va-t-elle être une consommatrice démesurée d’énergie ou conduire les acteurs (équipementiers) à plus d’innovation ?
Et en termes d’équipement smartphone, PC, tablettes, devrons-nous nous rééquiper et à quelle échéance ?
Quel peut-être le rôle de l’élu.e pour préparer le déploiement des infrastructures nécessaires ?

15h20 - Pause

15h30 - 3ème partie - 5G des villes, 5G des champs

La 5G est-elle exclusivement dédiée aux zones urbanisées ou trouve-t-elle sa dimension stratégique à travers le développement d’usages et de services s’inscrivant dans des secteurs verticaux qui ont vocation à « dépasser les frontières » ?
La Commission européenne précise que les zones urbaines et les principaux axes de transport devront être couverts en 5G de façon ininterrompue, pourquoi de telles priorités ?
Que faut-il attendre des cas d’usages qui vont ou sont en cours ? Quelle place pour la 5G dans la stratégie numérique du territoire en termes d’usages et services ?
Et quel peut-être le rôle de l’élu.e dans la définition d’une stratégie « usages » emportant la 5G ?

16h25 - 4ème partie - Vers quel modèle économique ?

Quelle peut-être l’incidence de la / des fréquence(s) attribuée(s) sur le coût de déploiement d’un réseau 5G ? Quelle importance aura le coût du foncier pour implanter des antennes ?
Quelle stratégie des opérateurs mobiles actuels pour valoriser la 5G auprès de leurs clients (grand public et professionnels) ?
Pourrait-on imaginer d’autres acteurs économiques devenir opérateurs 5G (nouveaux opérateurs, nouveaux acteurs en dehors du champ des opérateurs de télécoms) ?
Pourquoi faut-il fédérer un maximum d’acteurs et développer les services pour trouver un modèle économique viable ?

Très cordialement

Natalie Herrouin
Directrice administrative
Mission Ecoter
13 avenue d’Aygu
26200 Montélimar
www.ecoter.org