« L’investissement local, entre volontarisme, attentisme et nécessité »

La Banque Postale publie ce jour sa « Note de conjoncture sur les finances locales » qui présente ses prévisions pour les finances des collectivités locales françaises en 2018.

En un coup d'œil 

  • Les collectivités locales devraient parvenir à respecter l’objectif d’évolution des dépenses de fonctionnement, à la faveur d’une évolution limitée de leurs frais de personnel.
  • Compte tenu du net ralentissement des dépenses de fonctionnement (+ 0,9 %, après 1,4 %) et d’une évolution encore dynamique des recettes de fonctionnement (+ 1,6 %), en lien avec des recettes fiscales bien orientées et l’arrêt de la baisse des dotations, l’épargne brute de l’ensemble des collectivités locales (recettes moins dépenses de fonctionnement) progresserait de 4,9 % en 2018.
  • Ce résultat d’ensemble permettrait d’accompagner la reprise de l’investissement amorcée en 2017. Les dépenses d’investissement des collectivités locales augmenteraient de 6,1 %, après + 5,0 %.
  • Elles seraient, comme en 2017, financées par les ressources propres des collectivités locales (épargne brute, dotations et subventions d’investissement), à des niveaux permettant de limiter le recours à l'emprunt.