Ce vendredi 6 octobre 2017 a eu lieu au sein de la préfecture du département, un comité de pilotage en présence des référents communaux et des acteurs impliqués dans la problématique de la prévention de la radicalisation.

Monsieur Pierre SOUBELET, Préfet des Hauts-de-Seine, lors d’un discours d’introduction, a présenté des actions mises en œuvre par les services de l’Etat au sein du département et les principaux indices clés comme par exemple sur l’ensemble des signalements, ¼ sont des femmes, et 36 à 37% des chiffres nationaux sur la question de la radicalisation se concentrent en Ile-de-France.

 

Monsieur Jacques GAUTIER, Président de l’AMD 92 et Maire de Garches a souhaité féliciter la qualité du travail accompli par les l’ensemble des acteurs et particulièrement au niveau des communes. La mise en place au sein des mairies d’un binôme élu-collaborateur permet une fluidité au niveau de la communication et donc une circulation plus aisée des échanges d’information. Ce travail bilatéral doit être géré dans un climat de confiance, dans une forte concertation entre les services de l’Etat et les collectivités territoriales.

L’évolution de la menace terroriste et de la situation géopolitique a un fort impact sur le territoire français et se décline par conséquent sur les communes.

La mission en matière de prévention de la radicalisation se fera dans la durée et obligera les acteurs à innover et à améliorer chaque dispositif ou action.

Le service de la mission de prévention de la radicalisation et Monsieur Reynald BEN MIR, Adjoint au Sous-Préfet en charge de la politique de la ville ont présenté, tour à tour, la programmation FIPD Radicalisation ainsi qu’un point d’étape sur les plans de prévention de la radicalisation et les contrats de ville.

Puis cette réunion a été également l’occasion de découvrir différentes actions innovantes en matière de contre-discours

-        Présentation des fiches de contre-discours destinées à la société civile élaborées par l’UCLAT.

-        Présentation de l’initiative des Promeneurs du Net par la CAF.

-        Présentation du film « Taxi pour nulle part » financé dans le cadre du FIPD  

     radicalisation (2016) avec le Centre social des fossés jean de Colombes.

Monsieur le Préfet a clôturé cette réunion en remerciant les intervenants, les élus et les acteurs impliqués dans cette démarche et a souhaité que cette collaboration perdure et se renforce.

Vous trouverez, en fichiers joints,  l’ensemble des documents présentés lors de ce copil.