Ce jeudi 5 janvier 2017, au sein de la Préfecture, était réuni l’ensemble des acteurs associés aux travaux sur la prévention de la radicalisation, initiés par les services préfectoraux.

Dans le cadre de la mise en place de la Cellule départementale d’accompagnement social et de suivi de la prévention de la radicalisation, un protocole départemental relatif à la prévention de la radicalisation et à l’accompagnement des familles au sein des Hauts-de-Seine a été approuvé et signé par les représentants des instances.                                      

Cet évènement a permis de démontrer l’implication des services de l’Etat, les membres de cette Cellules, les associations et les communes du département, dans la mise place de ce dispositif.

Monsieur le Préfet, Pierre SOUBELET a vivement remercié l’ensemble des signataires pour leur investissement. L’objectif est que les familles des personnes signalées et les personnes vulnérables, en voie de radicalisation, puissent bénéficier d’un suivi adapté et personnalisé.

 

 

Jacques GAUTIER Président de l'AMD 92, Catherine Denis Procureure de la Républiquedes Hauts-de-Seine Pierre SOUBELET, Préfet des Hauts-de-Seine, Patrick DEVEDJIAN Président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine.

Monsieur Jacques GAUTIER, Président de l’AMD 92 et Maire de Garches, a souligné l’engagement des 36 communes des Hauts-de-Seine. Les Maires sont à l’écoute de la population et les premiers concernés par cette problématique. Ils se sont tous associés à ces travaux sur la prévention de la radicalisation, en désignant au sein de chaque municipalité, dès le début d’année 2016, des référents représentés par un binôme élu-fonctionnaire. Ils permettront d’assurer et de fluidifier la circulation des informations entre les acteurs.

Un groupe de travail formé d’élus a travaillé également sur une charte déontologique pour accompagner, dans leurs missions, les CLSPD (Conseils locaux de sécurité et de prévention de la délinquance). Ce document servira de référence et sera adaptable aux besoins spécifiques des villes. Il a tenu à rappeler que les communes sont présentes et engagées, il souhaiterait que chacun ne dépasse pas ses prérogatives.

Il a tenu remercier Monsieur le Préfet et les services de la Préfecture pour la qualité des relations avec les élus.